Samedi, 25 Novembre 2017
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

L’ONU déclare la guerre au plastique dans les océans

clean seas unep campaign

23 février 2017 – ONU Environnement a lancé aujourd’hui une campagne sans précédent afin d’éliminer les sources les plus importantes de déchets maritimes  d’ici 2022 : les micro-plastiques dans les cosmétiques ainsi que l’usage inutile de plastique non réutilisable.

Trois pays européens, la France, la Belgique et la Norvège, font partie des neuf premiers pays qui ont déjà rejoint l’initiative appelée #CleanSeas. Cette campagne propose des engagements ambitieux pour contrer la vague de déchets plastiques.

La campagne exhorte les gouvernements à prendre des mesures afin de réduire la quantité de plastique, de pousser les entreprises à réduire l’usage d’emballages. Les gouvernements appellent également la population à changer ses habitudes quant aux déchets avant que les mers et océans ne subissent des dommages irréversibles.

 

Plus d'information :

  • Fiche d'information de la Bibliothèque d'UNRIC sur les océans

    « Il est grand temps de s’occuper du problème qui détruit nos océans. La pollution plastique envahit les plages indonésiennes, s’installe sur les fonds marins du pôle Nord et remonte la chaîne alimentaire jusque dans nos assiettes. Nous sommes restés passifs trop longtemps et le problème a empiré. Il faut que cela cesse », déclare Erik Solheim, Directeur d’ONU Environnement.  

    Tout au long de l’année, la campagne #CleanSeas va annoncer des mesures ambitieuses pour chaque pays et chaque entreprise afin d’éliminer les micro-plastiques dans les produits cosmétiques, de taxer les sachets en plastique non réutilisables ainsi que de diminuer considérablement les autres objets en plastique jetables.
    Les premiers pays qui ont rejoint la campagne ont déjà pris certaines mesures : l’Indonésie a promis de diminuer ses déchets marins de 70 pour cent d’ici 2025 ; l’Uruguay va imposer une taxe sur les sachets en plastique non-réutilisables dans le courant de l’année et le Costa Rica va diminuer l’utilisation de ces sachets en plastique à travers une meilleure gestion des déchets et l’éducation verte.

    Chaque année, plus de huit millions de tonnes de plastique finissent dans les océans faisant des ravages pour la vie aquatique, les pêcheries et le tourisme. Ces dégâts coûtent environ huit milliards de dollars aux écosystèmes.

    À la vitesse où les tasses, bouteilles et sacs en plastique sont jetés, on estime que les océans renfermeront plus de plastique que de poissons en 2050 et que 99 pour cent des oiseaux marins auront ingéré du plastique.

 

Plus d'information :

onucarrieres

Paris : offre de stage en traduction au Bureau du Programme alimentaire mondial en France.
Plus d'information

Couverture rapport ODD 2017

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
25 novembre

Banner 1 FR

news32x32 DblueNominations