Mercredi, 13 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

12 Novembre 2019 -

Forum de Paris sur la paix : le chef de l'ONU met en garde contre 5 risques globaux

SG Paris Peace forum

12 novembre 2019 - Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a donné hier le coup d’envoi du Forum de Paris sur la Paix. Lancé en 2018 par le président français Emmanuel Macron, ce forum réunit les acteurs de la gouvernance mondiale pour défendre le multilatéralisme. Le chef de l'ONU a mis en garde contre cinq fissures grandissantes auxquelles le monde est confronté et a prévenu que le statu quo n’était pas tenable.

Lire la suite de l'article

Site Forum de Paris sur la Paix

Discours prononcé par le Secrétaire général de l'ONU à l'ouverture du Forum de Paris sur la Paix

 

31 Octobre 2019 -

CHALLENGE CAMPUS 2030 : étudiants et enseignants invités à imaginer des campus durables et solidaires

C2030 post fcb 1200X628

31 octobre 2019 – D’ici 2030, les campus universitaires auront changé, ils devraient s’être alignés sur les 17 Objectifs de développement durable, adoptés en 2015 par tous les Etats membres des Nations Unies. Ils devront être à la fois mieux intégrés à leur environnement, plus économes en énergie, moins polluants, mais aussi plus conviviaux, plus accueillants. En deux mots ils devront être plus durables et plus solidaires.

Vous êtes étudiants ou enseignants ? Vous avez forcément des idées pour transformer ces lieux. Quelle que soit votre formation, participez à ce changement. Formez une équipe de maximum 5 personnes, inscrivez-vous et proposez vos idées sur la plateforme en ligne mise à disposition par Agorize. Le Challenge CAMPUS 2030 est organisé par UNRIC et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), avec le soutien de l’UNESCO.

Quatre grands thèmes ont été retenus : conditions de vie étudiante, le campus en ville, nouveaux enjeux de formation et digital et numérique sur le campus. Vous avez jusqu’au 16 février 2020 pour partager une esquisse en cinq pages.

Les projets seront examinés par un jury composé de représentants des Nations Unies et de l’AUF. Les équipes sélectionnées auront ensuite jusqu’au 19 avril 2020 pour approfondir et détailler leur projet. La finale aura lieu en juin.

Les trois meilleures équipes, composées d’étudiants ou de professeurs, remporteront une semaine de « Learning Expedition » (voyage éducatif) à l'étranger (valable pour deux personnes au sein de l’équipe : vol, formation, rencontres professionnelles et hébergement).

30 Octobre 2019 -

Notre série #SDGActors : le combat de l'Institut Néerlandais pour la Démocratie Multipartite pour un monde constitué de démocraties responsables et représentatives

Staff NIMD

30 octobre 2019 - Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives au service du développement durable, tel est l’Objectif 16 de l’Agenda 2030 des Nations Unies. Un objectif que L'Institut néerlandais pour la Démocratie Multipartite (NIMD) tient à cœur. Le Desk Benelux-UE d’UNRIC a rencontré l’organisation, qui est basée à La Haye, pour tenter de comprendre comment elle agit à travers le monde pour favoriser un changement durable vers la démocratie.

Avec près de 20 ans de travail dans plus de 30 pays différents, le NIMD œuvre pour un monde constitué de démocraties inclusives, responsables et représentatives. A son origine, l’organisation a été créée afin de soutenir le processus de dialogue multipartite après la fin de l’apartheid en Afrique du Sud, et elle a même reçu l’appui de Nelson Mandela. Aujourd’hui, l’institut apporte son soutien aux partis politiques, aux dirigeants politiques et aux organisations de la société civile, quelque soit leur affinité politique, en leur donnant les moyens de renforcer la démocratie dans leur pays. En soutenant les transitions démocratiques à travers le monde, le NIMD espère ainsi renforcer les droits politiques de chaque individu. « Si les gens peuvent compter sur le gouvernement pour qu'il respecte leurs besoins, sur les députés et les partis pour qu'ils écoutent et fassent campagne pour l'intérêt public, et sur les institutions pour qu'elles s'acquittent de leurs responsabilités de manière équitable et transparente, nous pouvons renforcer les droits politiques de tous, peu importe leur origine », souligne Thijs Berman, Directeur exécutif du NIMD. 

Comprendre le travail de l’institut en trois points

Premièrement, la démocratie commence par le dialogue. C’est pourquoi le NIMD rassemble des acteurs et des mouvements de toutes les convictions politiques pour qu’ils puissent surmonter leurs différences et jeter les bases d’une collaboration. Deuxièmement, l’institut travaille dans des pays où la démocratie est aussi jeune que fragile. C’est ainsi que le NIMD aide les partis politiques à renforcer leurs capacités dans des domaines tels que l’analyse des politiques, la rédaction de manifestes et la sélection démocratique des candidats. Enfin, former des jeunes politiciens en herbe est le troisième élément sur lequel travaille le NIMD. Pour ce faire, l’institut a mis sur pied des écoles de démocratie dans le monde entier. L’objectif ? Enseigner aux futurs dirigeants les valeurs démocratiques et les façons de les mettre en pratiques en fonction des besoins de leurs pays.

Les programmes du NIMD sont conçus et mis en œuvre avec les partenaires locaux dans les pays. En plus, l’institut possède à travers le monde plusieurs bureaux faisant office de partenaires d'exécution des programmes.

Mozambique NIMD

Différents continents mais mêmes victoires pour la démocratie

De l’Amérique latine à l’Asie, en passant par l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Europe, le NIMD a travaillé avec des milliers d’acteurs politiques en promouvant des valeurs démocratiques à travers le monde. L’institut a par exemple créé une plateforme de dialogue interpartis mise en place au Ghana, en collaboration avec IEA Ghana, à laquelle ont participé les dirigeants de tous les partis politiques parlementaires. La plateforme a joué un rôle central dans l’élaboration d’une loi sur la transition du pouvoir, une victoire majeure pour la transition démocratique du pays. En Colombie, le NIMD a soutenu le processus de paix entre le gouvernement et les Forces armées révolutionnaires de la Colombie (FARC) en appuyant la création d’une Commission électorale spéciale. Celle-ci a été chargée de formuler des recommandations sur les réformes du système électoral en vue de promouvoir la participation politique des femmes, des jeunes et des minorités. En plus, le NIMD gère actuellement 8 écoles de démocratie dans le pays.

Bénin NIMD

Les ambitions de l’Agenda 2030 au cœur de la mission du NIMD

En tant qu’organisation d’appui à la démocratie, le travail du NIMD est étroitement lié aux Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Comme nous l’explique Thijs Berman, « l'Agenda 2030 fournit un cadre holistique à travers lequel nous pouvons voir notre travail, pour faire en sorte que les acteurs politiques deviennent plus responsables des besoins et des priorités de la nation ». L’ODD 16 qui préconise l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives, l'accès à la justice pour tous et la création d'institutions efficaces, responsables et inclusives s’inscrit donc naturellement dans l’ADN de l’institution. De plus, le travail de l’institut contribue également à l’ODD 5 et l’ODD 10 préconisant pour l’un l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes, pour l’autre la réduction des inégalités. Enfin, le travail de l’institut contribue aussi à l’ODD 17 qui préconise des partenariats efficaces entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile.

« Si les dirigeants politiques incluent tous les citoyens dans les processus politiques et rendent leurs pays plus démocratiques, [ils] seront mieux équipés pour s’attaquer aux problèmes d’aujourd’hui, tels que l’urgence climatique (…) et les inégalités croissantes », conclut Thijs Berman.

Pour en savoir plus sur l'Institut Néerlandais pour la Démocratie Multipartite (NIMD), visitez : https://nimd.org/

 

Liens utiles pour les ODD :

Liens vers nos articles de notre série #SDGActors :

25 Octobre 2019 -

UNDAY : un millier d’étudiants pour des rencontres et échanges avec les Nations Unies

Conference UNDAY cropped

25 octobre 2019 – Un millier d’étudiants se sont retrouvés jeudi 24 octobre pour célébrer la Journée des Nations Unies à l’UNESCO. Ils ont pu rencontrer des représentants de sept agences de l’ONU* ainsi que leurs partenaires et ont assisté à des conférences sur les carrières onusiennes et à une conférence sur « Les villes durables pour tous ».

Pour la troisième année consécutive, les jeunes ont pu poser des questions sur l’ONU en général et se renseigner sur comment s’engager pour les Nations Unies. Représentants des agences, stagiaires et bénévoles ont présenté leur travail respectif sur des stands installés dans la grande « salle des pas perdus ».

La délégation aux fonctionnaires internationaux a organisé deux conférences pour présenter les opportunités offertes aux jeunes dans les carrières au sein des organisations internationales avec des conseils et témoignages de plusieurs représentants et employés de l’ONU.

En milieu de journée, près de 200 personnes ont pu assister à une conférence sur le thème des « Villes durables pour tous », modérée par Santiago Lefevre, CEO du sommet « ChangeNow ». Les participants ont échangé sur ce que devaient ou pouvaient être des « Villes durables », dans tous les domaines que ce soit le respect de l’environnement, des ressources naturelles, la solidarité, l’accueil des réfugiés ou l’innovation digitale ».

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, engagé à développer sa ville dans la perspective des 17 Objectifs de développement durable, a présenté son « Manifeste pour une ville écologique et humaniste ».

Céline Schmitt, porte-parole du Haut-Commissariat aux réfugiés, a mis en lumière les actions positives des villes qui accueillent et facilitent l’insertion sociale et économique des réfugiés, Thierry Happe a parlé des solutions digitales tout en soulignant l’importance d’une réflexion sur la sécurité des données et l’empreinte carbone de ces technologie et Victor Validovilela, consultant du Programme des Nations Unies pour l’environnement a expliqué combien les villes pèsent sur la consommation des ressources naturelles.

Cette année, dans son message pour cette Journée des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a appelé à une réflexion mondiale sur l’ONU de demain. Il a invité toutes les composantes de la société, des salles de classe aux hémicycles, des bureaux des entreprises aux salles municipales, à engager un dialogue et à faire parvenir à l’ONU, des idées, des suggestions, des visions du multilatéralisme du futur pour un monde plus pacifique et plus durable.

 

*UNESCO, Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Programme alimentaire mondial (PAM), Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ONU Femmes, Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et UNRIC France et Monaco. Partenaires : Fondation Elyx et Association française pour les Nations Unies.

 

 

Page 1 sur 759

Début
Précédent
1

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations