Dimanche, 22 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Message du Secrétaire général à l'ouverture de la septième session de la Conférence des États membres de la Convention relative aux droits des personnes handicapées

 Ban Ki-moon

10 juin 2014 - "C'est un plaisir de vous accueillir à cette septième session de la Conférence des États membres de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Je souhaite la bienvenue aux délégués des 15 Etats membres qui ont ratifié ou adhéré à la Convention depuis la dernière Conférence ainsi qu’à tous les participants handicapés et leurs organisations représentatives.

Le nombre d'États membres de la Convention a augmenté de plus en plus rapidement et atteint maintenant 145. Cela témoigne de l'engagement profond des États membres ainsi que des autres parties prenantes pour les droits humains fondamentaux de tous les membres de la famille humaine et envers l'objectif ultime de la Convention : faire en sorte que toutes les sociétés accueillent et accordent de l’importance à la différence.

L'égalité d'accès est la clé de la participation. Pourtant, il existe encore de nombreux obstacles et les personnes handicapées font encore face à de nombreuses inégalités.

Le manque d'accès à l'éducation, à l'emploi, aux soins de santé ou à d'autres formes de soutien empêche de nombreux jeunes handicapés de réaliser leur plein potentiel et de contribuer pleinement au développement de leur société.

La discrimination et l'exclusion restent omniprésentes dans toutes les sociétés.

Dans de nombreuses régions du monde, les politiques et programmes de développement urbain et rural ne considèrent toujours pas l'accessibilité comme un investissement nécessaire permettant une meilleure participation des personnes ayant des besoins fonctionnels.

Durant l'Assemblée générale de Haut niveau historique de l’année dernière sur le handicap et le développement, les États membres ont réaffirmé leur engagement à l'amélioration de la condition des personnes handicapées par l'adoption d'un document final orienté vers l'action. Ils ont identifié un certain nombre de priorités, notamment en termes d'éducation, de protection sociale, d'inclusion financière, de statistiques et de prise en compte du handicap dans les programmes humanitaires.

Le document final souligne l'importance d'inclure le handicap dans tous les objectifs de développement. Alors que la communauté internationale est actuellement en train de définir les objectifs de développement post-2015, nous devons faire en sorte que le nouveau cadre permette de véritablement intégrer toutes les personnes handicapées, qui représentent un milliard d’entre nous.

Cette réunion à pour but d’identifier les moyens pratiques permettant de prendre en considération leurs droits, leurs besoins et leurs préoccupations. Nous devons impliquer les personnes handicapées directement et de manière significative dans la conception et la mise en œuvre des programmes de développement à l'horizon 2015 et au-delà. Le slogan « rien sur nous, sans nous», souligne l'importance de la participation à l'amélioration de l'efficacité et de l'efficience de notre travail.

Efforçons-nous de faire avancer le développement inclusif et durable et de construire un avenir meilleur pour et avec les personnes handicapées. Il s'agit d'un avenir meilleur pour nous tous. Dans cet esprit, je vous souhaite une session fructueuse".

New York, le 10 juin 2014 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Journée internationale de la paix
21 septembre 2019

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

74ème session de l'Assemblée générale

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations