Mardi, 16 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Huit personnes par minute laissent tout derrière elles

 walking diggers

20 juin 2014 - Tandis que tout un chacun se rassemble derrière son équipe nationale de football en lice au Brésil, huit personnes par minute sont obligées de tout quitter pour fuir. Le temps d'une seule partie, c'est-à-dire toutes les 90 minutes, 720 personnes abandonnent tout ce qu'elles connaissent.

Un rapport publié aujourd'hui par le HCR indique que le nombre de réfugiés, de demandeurs d'asile et de personnes déplacées à l'intérieur des Etats à travers le monde a, pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, dépassé les 50 millions de personnes. «Nous payons ici notre incapacité à mettre fin aux guerres et à résoudre ou prévenir les conflits», a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres.

La migration forcée regroupe un ensemble de situations assez similaires affublées de noms différents. Ce qui jette un flou sur la compréhension du problème. Mais qu'il soit question de réfugiés, de demandeurs d'asile, de rapatriés ou de personnes déplacées à l’intérieur d'un Etat, l'ONU fait de son mieux pour s'attaquer aux causes profondes de ce phénomène mondial.

« La paix est aujourd'hui dangereusement remise en cause et l'assistance humanitaire ne peut être qu'un palliatif, les solutions durables sont politiques et fondamentalement nécessaires. Sans elles, les niveaux de conflit alarmants et les souffrances massives que reflètent ces effectifs de migrants vont continuer d'augmenter », annonce António Guterres.

«Depuis plus de deux ans, des millions de Syriens fuient leurs maisons, pour échapper à la violence et sont à la recherche d'un refuge. Ils ne sont pas les seuls à expérimenter le drame de la migration forcée en restant dans leur propre pays ou en traversant les frontières. En effet, au Rwanda, les réfugiés de l'est de la République démocratique du Congo ont renoncé à tout pour échapper à l'horreur des affrontements. Les réfugiés Rohingyas du Myanmar cherchent, au Bangladesh, un refuge où s’abriter de la violence communautaire. L’Équateur est le pays de l'hémisphère Nord qui accueille le plus grand nombre de réfugiés et la situation s'aggrave chaque mois avec l'arrivée de nouveaux migrants en provenance de Colombie. Le Kenya continue d'accueillir un grand nombre de Somaliens qui ne sont toujours pas en mesure de rentrer chez eux », rappelle Ertharin Cousin, Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial.

Ces effectifs montrent à quel point le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a raison de rappeler que 86% des réfugiés vivent dans des pays en développement et que cette proportion a augmenté de 16% au cours des 10 dernières années. "La plupart de ces pays ont fait preuve d'une générosité parfois supérieure à leurs moyens" a également souligné le Secrétaire général des Nations Unies.

 Actuellement, au niveau mondial, plus de la moitié des réfugiés sont d'origine afghane, syrienne ou somalienne. La migration en Méditerranée a également atteint des proportions sans précédents. Selon le HCR, plus de 170 migrants sont morts depuis le début de 2014 en essayant d'atteindre l'Europe par voie maritime. Plus de 50 000 migrants et demandeurs d'asile ont atteint l'Italie à partir de l'Afrique du Nord au cours des six premiers mois de 2014, ce qui est déjà plus que les 40 304 qui avaient réussis à le faire au cours de toute l'année 2013.

L'Asie et le Pacifique sont les régions de monde qui comptent la plus grande population de réfugiés : elle équivaut à 3,5 millions de personnes. L'Afrique sub-saharienne compte 2,9 millions de migrants, tandis que le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord en compte 2,6 millions.

Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le HCR et ses partenaires tentent d'attirer l'attention sur les millions de personnes dans le monde qui ont dû fuir la guerre, la violence ou la persécution.

Plus d'information :

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...