Mercredi, 18 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Gaza : une situation humanitaire « au bord du gouffre »

 Gaza UN Photo Shareef Sarhan SMALL

A la suite de 25 jours d’intenses combats, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et le secrétaire d'Etat américain John Kerry ont annoncé une trêve de trois jours qui a été acceptée par Israël et le Hamas. Malheureusement, ce cessez-le-feu a rapidement échoué.

Dans une déclaration faite par la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, les 15 pays membres « appellent à un cessez-le-feu humanitaire immédiat et sans conditions qui puisse mener à un cessez-le-feu durable fondé sur la proposition égyptienne » de médiation. En attendant, ils préconisaient l’utilisation de pauses humanitaires.

Depuis le début de ce conflit, la situation humanitaire dans la bande de Gaza devient de plus en plus alarmante :

  • L’ONU déplore la mort de 1130 palestiniens et de 7150 blessés, en majorité des civils. Ce bilan augmente au fil des bombardements et à mesure que les recherches découvrent de nouveaux corps dans les gravats.
  • Environ 240 000 Palestiniens ont été déplacés par ce conflit, dont plus de 170 000 ont trouvé refuge dans l'un des 82 centres gérés par l'ONU.
  • Le nombre de réfugiés palestiniens ayant besoin d’une assistance alimentaire d’urgence, est passé de 80 000 à plus de 830 000 aujourd’hui.

Les pays membres de l’ONU sont également invités à financer l’appel de fonds lancé par l’UNRWA (Agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens).

UN housing project 2012

L'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) est un programme de l'Organisation des Nations Unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens.

Crée à la suite de la première guerre israélo-arabe de 1948, son objectif est de répondre aux besoins essentiels des réfugiés palestiniens en matière de santé, d'éducation, d'aide humanitaire et de services sociaux. Etant la seule agence de l'ONU consacrée à un groupe spécifique de réfugiés, l’UNRWA définit un « réfugié de Palestine » comme une personne dont le lieu de résidence habituelle était la Palestine entre juin 1946 et mai 1948 et qui a perdu à la fois son domicile et ses moyens de subsistance en raison du conflit israélo-arabe de 1948.
L’UNRWA dispense ses services dans ses 85 abris répartis dans la bande de Gaza. Elle doit notamment faire face à la pénurie de nourriture en distribuant des produits alimentaires et de l’eau potable aux populations déplacées.

Pour le chef de l’UNRWA, Pierre Krähenbühl, les palestiniens de la bande de Gaza sont « au bord du gouffre ».

Avec 220 000 Palestiniens réfugiés dans les installations de l'ONU à Gaza, « les conditions de vie dans ces refuges sont de plus en plus précaires », soulignant le manque de moyens sanitaires et le risque de maladies. Il a notamment ajouté que les responsables de l’attaque meurtrière d’une école de l’ONU le 30 juillet, devaient rendre des comptes.

navi pillay

 Quant à la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Navi Pillay, elle a qualifié ces bombardements « d'actes horribles » et que certains bombardements à la fois du Hamas et d’Israël pourraient «éventuellement constituer des crimes de guerre ». Elle a ajouté : « Si les civils ne peuvent pas se réfugier dans les écoles de l'ONU, où peuvent-ils trouver refuge ? »

Plus d’information

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations