Mardi, 12 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Le virus de l’Ebola continue à se propager dans le monde

 

warning locals ebola

8 août 2014 - Mise à jour : Ebola, l’OMS déclare l’état d’urgence.

 

Dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion de deux jours de son comité d'urgence, l’Organisation mondiale de la santé conseille à tous les Etats affectés par le virus de l’Ebola de déclarer l'état d'urgence. L'OMS estime toutefois qu'il n'y a pas besoin d'édicter une interdiction générale concernant le commerce et les déplacements internationaux. Pour le moment, 50 employés de l’OMS se trouvent dans les pays concernés par l’épidémie et 17 personnes de plus les rejoindront dans les jours à venir. L’OMS ajoute qu’une réponse internationale coordonnée est considérée comme essentielle pour arrêter et faire reculer la propagation internationale d'Ebola.

 

Retrouvez la conférence de l’OMS sur l’Ebola dans son intégralité (audio et texte) (EN)

 

6 août 2014 - A la date du 1er août, sur 1603 personnes contaminées par le virus d’Ebola dans quatre pays de l’Afrique de l’Ouest, plus de 900 en sont mortes.

Ce nouveau bilan est rendu public alors que le comité d’urgence des règles sanitaires internationales de l’OMS tient une réunion sur l’Ebola afin de déterminer si elle constitue une « urgence de santé publique de portée mondiale ». Ce comité fera connaître ses décisions vendredi au cours d’une conférence de presse.

C’est en Guinée que l’épidémie s’est déclarée au début de l’année puis s’est propagée au Libéria, à la Sierra Leone et au Nigéria qui pourrait compter à ce jour quatre cas sur son sol.

evd-outbreak

La maladie à virus Ebola, appelée aussi fièvre hémorragique, se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés.

Chez l’homme, elle peut se manifester par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Avec un taux de mortalité compris entre 25 % et 90 %, elle est souvent mortelle puisque il n’existe pas encore de vaccin homologué.

ebola

Toutefois selon certaines récentes informations de la presse américaine, un médecin américain et son assistante ayant contractés le virus alors qu’ils soignaient des patients au Libéria, auraient été sauvés grâce à un sérum secret à base de plantes de tabac mis au point par un groupe pharmaceutique américain. Mais ce sérum n’a jamais été testé sur un être humain auparavant.

Bien que la maladie se propage très rapidement et inquiète de plus en plus le reste du monde, à ce jour l’Organisation mondiale de la santé n’a pas émis de restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux aux pays touchés par la maladie.

Afin de lutter contre ce fléau, la directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, et les présidents des pays touchés ont annoncé un plan de 100 millions de dollars. Ce qui permettrait de fournir des approvisionnements en nourriture et ainsi encourager les gens des zones frontalières touchées à ne pas se déplacer pour éviter la propagation.

ebola graph edited

Par ailleurs, aujourd’hui et demain, un Comité d'urgence est réuni à la demande de l’OMS afin de déterminer si l'épidémie d’Ebola en Afrique de l'Ouest constitue une « urgence de santé publique de portée internationale ». Et si tel est le cas, le Comité recommanderait des mesures temporaires appropriées pour réduire la propagation.

Plus d’information :

L’Organisation mondiale de la santé

La maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest

Ébola : début à Genève du Comité d'urgence de l'OMS pour mieux répondre à l'épidémie (Radio ONU)

Ebola : l'OMS estime que l'ampleur de l'épidémie est largement sous-évaluée (Communiqué ONU)

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations