Mardi, 23 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Protéger les journalistes, protéger les droits de l'Homme

wahidy2014

« Amis et parents, aujourd’hui ma vie s’achève », c’était le message envoyé par le docteur et journaliste civile Mexicain, Maria de Rosario Fuentes Rubio avant qu’elle ne soit assassinée  par les membres d’un cartel de drogue. Ce meurtre était en représailles à son travail pour le célèbre blog Valor por Tamaulipas.

Rubio, qui se faisait appeler « Fellina », publiait des messages d’alerte quotidiens sur les réseaux sociaux afin d’informer les citoyens du nord du Mexique, une zone meurtrie par les crimes liés à la drogue et  contrôlée par les cartels locaux, et par d’incessantes violences entre gangs. Avec ses collègues, elle encourageait aussi les victimes de crimes liés à la drogue à raconter leur expérience aux autorités.

C’est un exemple parmi tant d’autres des violences contre les journalistes que les Nations Unies condamnent. Le Comité pour la protection des journalistes a récemment estimé que 90% des actes de violences ne sont jamais punis. 

Pour mettre fin à cette impunité, l’Assemblée Générale a décidé l’année passée qu’à l’avenir le 2 novembre les gouvernements, organisations internationales, la société civile et les citoyens s’uniraient pour condamner ces actes de violence. « Ne pas sanctionner cette impunité reviendrait à légitimer ces actes criminels», a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

Depuis 2006, plus de 1.000 journalistes ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions. Près de 87% d’entre eux étaient originaires du pays sur lequel ils enquêtaient. Cette violence n’est pas limitée au Mexique ou aux horribles actions de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak. L’Europe n’est pas épargnée. L’index de l’organisation non-gouvernementale sur la censure a collaboré avec des journalistes sur le terrain pour créer une carte digitale des violences qu’ils subissent lorsqu’ils travaillent en Europe. De l’Irlande à la Turquie, il y a des points rouges partout.

Mis à part le meurtre, les attaques qui peuvent entrainer la mort, la violence contre les journalistes existe souvent sous la forme de censure ou autocensure. Les Nations Unies ont développé un plan d’action qui vise à créer un environnement protégé dans lequel les journalistes peuvent travailler. En transmettant de l’information au plus grand nombre, nous n’œuvrons pas seulement pour la liberté d’expression, mais aussi pour le dialogue et la promotion des droits de l’Homme. Tout cela est bénéfique pour l’ensemble de la société. Ensemble défendons les journalistes et la justice ! 

 

Plus d’informations :

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...