Lundi, 16 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Une femme sur trois, victime de violence

B20 InFocus EVAW Banner Credit Logo FR 638x300

25 novembre – La campagne « 16 Jours d'activisme contre la violence sexiste » commence aujourd'hui avec la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

La campagne « UNiS pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes » a été lancée au début de l'année par ONU Femmes et vise à sensibiliser le public chaque 25ème journée du mois afin de mettre fin à la violence contre les femmes. Ce projet a servi de fil conducteur pour l'année 2014 et culmine aujourd'hui avec la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. En dépit d'innombrables campagnes, une femme sur trois est encore victime de violence, de viol ou d'abus.

Dans la plupart des cas, il s'agit de violence domestique où l'agresseur fait partie de l'entourage de la femme en question. Selon une étude de l'ONUDC réalisée en 2013 la moitié des femmes assassinées en 2012 l'ont été par leur partenaire ou par un membre de leur famille proche. En France, on estime que 216.000 femmes sont chaque année victimes de violence physique et/ou sexuelle. La principauté de Monaco a mis en place un site dédié à la lutte contre la violence conjugale afin d'informer sa population. L'harcèlement et la traque furtive (stalking) sont aussi une forme généralisée de violence envers les femmes. En Belgique, on recense 20 à 29% de cas.

Dans le monde et tout particulièrement en Afrique, une grande partie de cette violence est liée aux mariages forcés ou aux mutilations génitales féminines, l'OMS estime que 130 millions de filles ont subi cette intervention et que 2 millions risquent d'en être victimes chaque année. Mais la violence conjugale frappe aussi ce continent. Selon Amnesty International, en Afrique du Sud, en moyenne toutes les 6 heures, une femme est tuée par son mari ou compagnon.

Les femmes qui ont été confronté à une violence physique ou sexuelle sont plus souvent déprimées et stressées ou présentent des symptômes psychosomatiques. Certaines de ces femmes ne racontent pas facilement leur histoire car la violence est encore taboue. Ceci contribue entre-autre à l'impunité et au fait que – selon des chiffres d'ONU Femmes – 603 million de femmes vivent dans des pays ou la violence domestique n'est pas considérée comme un délit. Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, veut éliminer cette impunité : «Rompez le silence. Si vous êtes témoin de fait de violence contre des femmes ou des filles, faites quelque chose. Agissez ! »

ONU Femmes a choisi le couleur orange comme symbole de cette lutte contre la violence à l'égard des femmes. Leur slogan « Orangez votre quartier » veut encourager des gens autant que possible à porter des vêtements orange le 25 novembre. Participe et utilise le hashtag #Orangeurworld pour indiquer que vous non plus, vous ne tolérez plus la violence à l'égard des femmes !

 

Plus d'information :

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations