Samedi, 23 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Le génocide, parlons-en!

genocide

9 décembre 2015 – Le 9 décembre marque la Journée internationale de commémoration des victimes du crime de génocide, d’affirmation de leur dignité et de prévention de ce crime.

Cette journée internationale a vocation à promouvoir la lutte contre le crime de génocide et à commémorer et honorer la mémoire de ses victimes. Cette journée rappelle également aux Etats qu’ils ont la responsabilité de protéger leurs populations du génocide en prenant des mesures nécessaire et adéquates pour lutter contre le génocide et l’incitation au génocide. En outre, combattre l’impunité est un facteur important de prévention. 

Définition du génocide :

Le génocide se définit comme l’un des quelconques actes ci-après commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux comme tel :

  • Meurtre de membres du groupe
  • Atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe
  • Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle
  • Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe
  • Transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe

Différence entre génocide, crime de guerre, nettoyage ethnique et crime contre l’humanité :

Le génocide se produit souvent dans les sociétés où les individus se retrouvent coincés dans des conflits identitaires. Ce n’est toutefois pas l’identité en soi qui est à la source du conflit, mais plutôt les inégalités (véritables ou perçues) que ces différences engendrent en terme d’accès à :

-          L’électricité et les ressources

-          Les services sociaux

-          Les possibilités de développement

-          Les droits et libertés fondamentaux

Ces conflits sont incités par la discrimination, les discours de haine et d’incitation à la violence et à la violation des droits de l’Homme. Les crimes de guerre, épurations ethniques, et crime contre l’humanité puissent être poursuivis comme génocide et comme une violation du droit international.

Les crimes de guerre sont de graves violations des règles en cas de conflit armé, tel que cela est défini par le statut de la Cour Criminelle Internationale de Rome.

Les crimes contre l’humanité peuvent être commis en dehors d’un conflit armé. Cela peut comprendre :

  • Meurtre
  • Torture
  • Viol
  • Persécutions
  • Déplacement forcé
  • Actes inhumains commis contre des populations civiles

Le nettoyage ethnique est une stratégie qui consiste à éliminer une population civile particulière en fonction de son ethnie ou de sa religion.

« La prévention du génocide est une obligation spécifique dérivant du droit international. La Cour internationale de Justice et d’autres organes judiciaires l’ont clairement dit. Les gouvernements doivent donner corps à cet impératif en investissant dans la prévention et en agissant à titre préventif. Communions ensemble en cette journée de commémoration pour dire combien il nous faut agir davantage dans la concertation pour protéger quiconque contre toutes violations graves des droits de l’homme et défendre notre commune humanité.  » Ban Ki-moon.

Protection

L’obligation de prévenir et d’empêcher le génocide et les atrocités de masse incombe en premier lieu à l’État, mais la communauté internationale joue un rôle qui ne saurait être bloqué par l’invocation de la souveraineté. Une intervention internationale n’a lieu que quand la prévention a failli. De ce fait, la prévention constitue la base du principe de la responsabilité de protéger.

Prévention

La prévention du génocide et des conflits génocidaires implique de comprendre les causes qui en sont à la racine.

En termes de prévention, l’étape critique est d’identifier les facteurs (pratiques discriminatoires) dans une situation donnée qui entraîne ou facilite de graves disparités dans le traitement d’une population diversifiée, et de rechercher des moyens de diminuer et si possible d’éradiquer ces possibles causes de violence génocidaire.

Dans la mesure où aucun pays n’est parfaitement homogène, le génocide est un véritable défi mondial.

Liens:

- Bureau du conseiller spécial pour la prévention du génocide

- A propos

- Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide

Photo : Trocaire

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations