Mardi, 19 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Les leçons du génocide

7 avril 2016 – A partir du 7 avril 1994 et pendant 100 jours, plus de 800 000 personnes ont été massacrées au Rwanda parce qu’elles appartenaient à la minorité Tutsie ou qu’elles refusaient ce génocide. Une tragédie dont les signes avant-coureurs n’ont pas été pris en compte à temps.

Rwanda skulls from the massacre

Le  6 avril 1994, l’avion du Président Juvenal Habyarimana a été abattu, déclenchant des tensions ethniques durables dans le pays. Retrouvez la chronologie des événements et des chiffres clés dans l’infographie ci-dessous :

Commémoration Génocide Rwanda 6light

"Le meilleur moyen de garantir que le génocide et les autres violations flagrantes du droit international et des droits de l’homme ne se reproduisent pas est de reconnaître notre responsabilité commune et de nous engager à unir nos forces pour protéger ceux qui sont menacés.", a rappellé Ban Ki-moon aux Etats. En 2015, le tribunal Pénal International pour le Rwanda a tenu ses dernières auditions, mais malgré les 90 inculpations, certains accusés ont échappé à la justice et une liste de personnes recherchées a été publiée par le Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux.

Le génocide n’est pas un événement ponctuel : c’est un processus qui se déroule dans le temps et qui a été préparé. L’histoire a montré à plusieurs reprises qu’aucune région du monde n’est à l’abri. L’un des principaux signes précurseurs du génocide est la propagation, dans le débat public et les médias, de propos haineux visant tel ou tel groupe de population », a affirmé le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, insistant ainsi sur le besoin de tirer les enseignements du Rwanda.

M. Ban Ki-moon a également averti les Etats de la division sociale et de l’exclusion, et a exhorté les gouvernements à prendre des mesures contre les incitations à la division et la prolifération des discours de haine, un facteur déterminant dans le génocide contre les Tutsi."Cette année, a t'il dit, le thème retenu pour la célébration de la Journée internationale est « Combattre l’idéologie génocidaire ». Il est indispensable que les gouvernements, l’appareil judiciaire et la société civile fassent preuve de fermeté face aux propos haineux et aux individus qui incitent à la division et à la violence. Si nous voulons bâtir des sociétés justes et pacifiques, nous devons promouvoir l’inclusion, le dialogue et l’état de droit."

Les conséquences de l’échec à repérer les signes précurseurs du génocide ont été catastrophiques, et cet échec collectif ne doit pas être oublié.

Plus jamais nous ne devrions avoir à dire « Plus jamais ça ».

____________________________________

Liens

· Programme de communication sur le génocide au Rwanda et les Nations Unies

· Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux.

Photo: DFID/Tiggy Ridley

La photo représente des os qui n’ont pas été enterrés, exposés au centre mémorial du Rwanda.



Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations