Samedi, 23 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Ciné-ONU : "Les guerriers"

14 juillet 2016 – "Je n’avais pas prévu de faire ce film. J’étais assis dans un bar en périphérie de Nairobi et j’ai vu la campagne #HeForShe à la télévision ; ça a été une inspiration" , a expliqué hier soir Barney Douglas, le réalisateur du documentaire « Les guerriers », au Cinéma Galeries.

writeup3

Affiche promotionnelle du film. Photo: Twitter.

"Les guerriers" raconte l’histoire fascinante de l’équipe de cricket des guerriers Massaï, leur parcours jusqu’au stade de cricket de Lord et leur combat contre les mutilations génitales féminines (MGF), contrairement aux traditions de leur peuple. Le film documente et rassemble l'histoire du combat de cette équipe pour participer au tournoi de cricket Last Man Stand, leurs conflits avec les aînés de la tribu à propos des MGF et l’équilibre à trouver entre le développement de leur communauté et le maintien de leur identité propre.

Ciné-ONU était fier de travailler en partenariat avec l’équipe bruxelloise d’ONU Femmes et du Fonds des Nations Unies pour la population pour présenter ce film fantastique aux fidèles de Ciné-ONU à Bruxelles. L’évènement a également mis en avant l’importance de la campagne #HeForShe – pour encourager les hommes et les garçons à devenir des agents du changement dans la lutte pour l’égalité des sexes. Souvent, et surtout dans les sociétés traditionnellement dominées par les hommes, ce sont les hommes qui peuvent réaliser le plus grand changement et faire une réelle différence pour la condition des femmes.

writeup2

Photo: UNRIC.

La projection du film s’est suivie d’une discussion avec Barney Douglas (le réalisateur), Dagmar Schumacher (Directeur d’ONU Femmes à Bruxelles), Imali Ngusale (jeune activiste Kényane qui travaille avec DSW), et Sietske Steneker (Directrice du Fonds de l’ONU pour la population à Bruxelles), tandis que Caroline Petit (Directrice adjointe de UNRIC) modérait le débat.

« Avec la bonne impulsion, nous pouvons changer et en finir avec les mutilations génitales faites aux femmes en l’espace d’une génération. Les MGF sont un problème universel qui va souvent de pair avec d’autres injustices telles que le mariage des mineures qui signifie typiquement que ces filles sont aussi privées d’une éducation et d’une vie épanouie », s’est exprimée Sietske Steneker.

Une étude de santé publique de 2009 a montré que 27% des Kényanes ont été « soumises à la coupe », cependant ce nombre augmente beaucoup plus dans certains groupes ethniques : les Somaliennes affichent un taux de 98% et les Massaï un taux de 73%. Dans ces cas, la ritualisation des MGF est particulièrement liée à la tradition et à la notion de maturité. Ceci est ouvertement affiché dans le film, avec les aînés de la tribu proclamant que sans MGF il n’y aurait aucune distinction entre les « filles » et les « femmes ». Barney Douglas a commenté sur ce thème en disant : « ce film n’a pas pour but que les gens rejettent les traditions, mais bien de montrer qu’on peut s’adapter aux nouvelles réalités. »

writeup1

Le réalisateur, Barney Douglas, discutant des MGF. Photo: UNRIC.

Dagmar Schumacher a fait écho aux thèmes de la campagne #HeForShe en disant que le film était « une vitrine idéale pour montrer le pouvoir des hommes dans la lutte pour l’égalité des sexes » et a exprimé son optimisme pour le futur : « L’égalité des sexes est comme un marathon ; heureusement, nous approchons de la ligne d’arrivée. »

Imali Ngusale a commenté sur ses expériences de travail sur le terrain sur ce problème particulier, et a expliqué pourquoi elle s’y est impliquée : « Qu’est-ce que je peux faire pour changer le monde ? Je me suis exprimée à propos de ce problème. J’aurais très bien pu naître dans un environnement différent, on ne choisit pas où on naît. Donc, j’ai décidé de prendre position. Les femmes n’obtiennent jamais ce qu’elles méritent, seulement ce pour quoi elles se battent. »

En concluant le débat, Caroline Petit a souligné la pertinence des objectifs de développement durable par rapport à des nombreux problèmes abordés dans le film – en particulier l’ODD #5 pour l’égalité des sexes.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations