Samedi, 20 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Se souvenir des errements de l'humanité

home decade afr descent

 23 août 2016 – L’histoire de la traite négrière et de l’esclavage a fait couler un flot de rage, de cruauté et d’amertume qui ne s’est pas encore tari.

Dans la nuit du 22 au 23 août 1791, des hommes et des femmes arrachées à l’Afrique et mis en esclavage se sont insurgés contre le système esclavagiste pour obtenir la liberté et l’indépendance d’Haïti, obtenue en 1804. Cette révolte a marqué un tournant dans l’histoire humaine, dont l’impact fut considérable pour l’affirmation de l’universalité des droits humains, dont nous sommes tous redevables. Photo : Shutterstock / Damian Ryszawy

Célébrée le 25 mars de chaque année, l’UNESCO célèbre la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition afin de rendre hommage à tous ces combattants de la liberté, et perpétuer en leur nom l’enseignement de cette histoire et les valeurs qu’elle porte. Cette Journée a également pour objectif de sensibiliser le public aux dangers actuels du racisme et des préjugés.

Afin d’honorer la mémoire des victimes, un mémorial permanent a été érigé au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York. Il a été dévoilé le 25 mars 2015. La structure gagnante, L’Arche du retour (vidéo), de l'architecte américain d’origine haïtienne Rodney Leon, a été sélectionnée à l’issue d’un concours international.

slavery1 Ark of Return

« L’Arche du retour » le Mémorial permanent en l'honneur des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves. Photo ONU/Rick Bajornas

Pendant plus de 400 ans, plus de 15 millions d'hommes, de femmes et d'enfants ont été victimes de la dramatique traite transatlantique des esclaves, l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire humaine. Leur courage nous impose des devoirs ce pourquoi il est important de leur rendre hommage en cette journée pour commémorer les victimes mais également ceux qui se sont battus durement pour l’abolition de la traite transatlantique. Pas seulement en Europe qui a eu un rôle historique majeur dans la traite négrière mais il faut aussi considérer les interactions entre l’Afrique, les Amériques, l’Europe et les Caraïbes et la responsabilité de chacun.

L’agenda 2030 pour le développement durable adopté par les leaders mondiaux offre un cadre pour éradiquer la pauvreté, et notamment les objectifs pour éliminer le travail force et le trafic humain permettraient de mettre fin à toute forme d’esclavage moderne et de travail infantile.

slavery 2
Trois générations de Gangá Longobá. L’afro-cubain Gangá Longobá était esclave et forcé à travailler dans une plantation de can à sucre au 19ème siècle. Photo: ©Sergio Leyva Seiglie, Projet “They Are We”

L’histoire de la traite négrière est aussi une histoire de courage, de liberté et de fierté de la liberté reconquise. Toute l’humanité s’y retrouve, dans ses errements et dans sa noblesse. Ce serait une faute et un crime de l’occulter ou de l’oublier. A travers son projet La Route de l’esclave, l’UNESCO entend puiser dans cette mémoire universelle la force de construire un monde meilleur et de montrer les liens historiques et moraux qui unissent les peuples.

C’est dans ce même esprit et afin de renforcer la coopération régionale, nationale et internationale pour bénéficier aux descendants africains que les Nations Unies ont proclamé la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine (2015-2024). Cette décennie a pour objectif principal de renforcer les actions et mesures garantissant le plein exercice des droits économiques, sociaux, culturels, civils et politiques des personnes d’ascendance africaine, et leur pleine et égale participation dans la société.

Sous le thème « reconnaissance, justice et développement », cette Décennie offre un cadre opérationnel pour encourager les États à éradiquer les injustices sociales héritées de l’histoire et à lutter contre le racisme, les préjugés et les discriminations raciales dont les personnes d’ascendance africaine sont encore victimes.

La Déclaration et au Programme d’action de Durban et la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale veillent à mettre en ces objectifs.

slavery 3
Image: ONU

  Toute l’humanité s’y retrouve, dans ses errements et dans sa noblesse.  ,  a déclaré Irina Bokova Directrice générale de l'UNESCO pour la journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition 2016.

_____________________________

Une Conférence sur la résistance et les effets de la traite transatlantique des esclaves aura lieu le 31 août au siège de l’ONU à New York de 13h15 à 14h30 dans le cadre du Programme d’action éducative sur la traite transatlantique des esclaves et l’esclavage.

L’événement s’inscrit dans le cadre d’une série de conférences, intitulée « The Birth of a Nation: Slavery, Resistance & Abolition » (Naissance d’une Nation : esclavage, résistance et abolition). Pour plus d’informations : http://www.un.org/fr/events/slaveryremembranceday/2016/events.shtml

Sources : UNESCO Décennie internationale ; La route de l'esclave : le chemin parcouru

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...