Jeudi, 19 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Vers un monde exempt d'armes nucléaires

29 août 2016 — « À l’occasion de cette journée, je demande à tous les pays et à tous les peuples d’œuvrer pour que le Traité d’interdiction complète des armes nucléaires entre en vigueur le plus rapidement possible, afin que nous puissions progresser vers un monde exempt de telles armes. » — Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU.

nuc1

Le comité préparatoire de la conférence d'examen des parties du Traité de la non-prolifération des armes nucléaires se rencontre pour la première fois. Photo : ONU

Depuis que les essais d’armes nucléaires ont débuté au milieu du vingtième siècle, le premier datant du 16 juillet 1945, près de 2 000 ont été effectués. Si les effets dévastateurs de ces essais sur la vie humaine n’ont guère été pris en considération, on s’est encore moins préoccupé des retombées radioactives de ceux conduits dans l’atmosphère.

Le 2 décembre 2009, à sa soixante-quatrième session, l’Assemblée générale a proclamé le 29 août Journée internationale contre les essais nucléaires en adoptant à l’unanimité la résolution 64/35 . Cette résolution appelle à éduquer le public et à le sensibiliser « aux effets des explosions expérimentales d’armes nucléaires et autres explosions nucléaires et à la nécessité d’y mettre fin, en tant que moyen parmi d’autres de parvenir à l’objectif d’un monde sans armes nucléaires ».

 Un quart de siècle s’est aujourd’hui écoulé depuis la fermeture du polygone d’essais de Semipalatinsk au Kazakhstan, épicentre de plus de 450 essais nucléaires. Aux victimes de ce site s’en ajoutent d’autres, éparpillées dans toute l’Asie centrale, en Afrique du Nord, en Amérique du Nord et dans le Pacifique Sud.

 nuc2

Opération Licorne, 1971, Polynésie française. Photo/Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires

Les tests nucléaires restent une menace récurrente pour la communauté internationale d'aujourd'hui et de demain, comme nous le rappel Ban Ki-moon, « Au cours des quelques dix années que j’ai passé au poste de Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, j’ai été témoin des pires problèmes que le monde ait connus, et j’ai pu constater aussi notre capacité collective à y répondre par des moyens qui paraissaient parfois impossibles. Notre nouveau et ambitieux programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Accord de Paris sur les changements climatiques ont apporté la démonstration que la force de la volonté politique pouvait débloquer des situations depuis longtemps paralysées. En cette Journée internationale contre les essais nucléaires, j’invite le monde entier à faire preuve en la matière d’un sentiment de solidarité qui soit à la mesure de la nécessité urgente de sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons. »

« Adopté il y a 20 ans par l’Assemblée générale, le Traité d’interdiction complète des armes nucléaires n’a toujours pas pris effet. Compte tenu des risques catastrophiques que font peser les armes nucléaires sur notre sécurité collective d’un point de vue humain et environnemental − et sur notre existence même –, nous ne pouvons accepter que cette situation de blocage perdure.”, ajoute t'il.

 Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, visite le Centre des opérations de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE). Photo ONU/Eskinder Debebe

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, visite le Centre des opérations de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE). Photo ONU/Eskinder Debebe

À l’occasion de cette journée, Ban Ki-moon demande à tous les États Membres d'agir maintenant, “il ne faut pas que les États dont la ratification est nécessaire à l’entrée en vigueur du Traité attendent que d’autres se décident. Une seule ratification peut suffire à enclencher le processus. Tous les États qui ne l’ont pas encore fait devraient signer et ratifier le Traité, tant il est vrai que chaque ratification renforcera le principe d’universalité qui y est attaché et braquera plus encore les feux des projecteurs sur ceux qui restent passifs.”. 

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations