Mercredi, 17 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Hépatite C : de meilleurs traitements mais qui restent trop cher pour beaucoup

Image article hépathite

27 octobre 2016 - Environ 80 millions de personnes dans le monde sont atteintes de l’hépatite C, et 700.000 en meurent chaque année. Depuis 2013, il existe de nouveaux médicaments pour traiter la maladie : des antiviraux à action directe capables de guérir un malade en trois mois. Mais 80% des personnes infectées n’y ont pas accès, leur coût restant trop élevé.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires, ont développés des stratégies dans des pays à faible et à moyen revenu dont l'Argentine, le Brésil, l'Égypte, la Géorgie, l'Indonésie, le Maroc, le Nigeria, le Pakistan, les Philippines, la Roumanie, le Rwanda, la Thaïlande et l'Ukraine – pour que les personnes atteintes de l’hépatite C commencent à obtenir leur traitement.

« Maximiser l'accès à un traitement salutaire contre l'hépatite C est une priorité pour l'OMS, » explique le Dr Gottfried Hirnschall, directeur du Département de l'OMS du programme VIH et l'hépatite, dans un communiqué de presse diffusé le 27 octobre.

Actuellement, plus d'un million de personnes ont été soignées avec ce nouveau traitement révolutionnaire pour l'hépatite C.

200 fois plus cher en Roumanie qu’au Brésil

C’est dans les pays à faible et à moyen revenu que le problème est le plus important. Les différences de prix sont parfois énormes de l’un à l’autre, et c’est là que sont concentrées la plupart des malades. En guise d’exemple, parmi les pays à revenu intermédiaire, le prix d'un traitement de trois mois varie de 400 dollars au Brésil à 79.900 dollars en Roumanie, quasiment 200 fois plus cher.

Dans le monde, 400 millions de personnes sont infectées par les virus de l'hépatite B ou C, soit 10 fois plus que le nombre de celles atteintes du VIH. Aujourd’hui, seule une personne sur 20 sait qu’elle a une hépatite et seulement une sur 100 est traitée. Et il semble que le virus soit en recrudescence : les décès sont estimés à 1,45  millions en 2013, contre moins d’un million en 1990.

En mai 2016, lors de l'Assemblée mondiale de la Santé, 194 pays ont adopté la première Stratégie mondiale du secteur de la santé contre l'hépatite virale, acceptant d'éliminer l'hépatite comme une menace pour la santé publique pour 2030.

La stratégie comprend un certain nombre de cibles dont le traitement de 8 millions de personnes atteintes de l’hépatite B ou C d’ici à 2020. En outre, la stratégie vise à réduire de 90% le nombre des nouvelles infections et de 65% le nombre des décès dus à l’hépatite virale d’ici à 2030.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...