Mardi, 12 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Le diabète tue de plus en plus

diabte

14 novembre 2016 - « Le diabète est un des principaux tueurs dans le monde d’aujourd’hui », déclarait le Dr. Etienne Krug, le directeur du département des maladies non transmissibles à l’OMS, en avril dernier. En effet, selon un rapport de l’OMS, le nombre d’adultes souffrant du diabète est passé de 108 à 422 millions en à peine 35 ans.

Chaque année, le 14 novembre, une journée internationale est consacrée à cette maladie qui touche 8,5% de la population adulte dans le monde et 8% de la population adulte française, contre 5% en 1980.

Rien qu’en 2012, on estime que le diabète a causé 1,5 millions de décès à travers le monde, et si le nombre d’individus atteints ne cesse d’augmenter, le diabète pourrait bien se hisser à la septième place des causes de décès dans le monde.

Cette hausse s’explique par l’évolution des habitudes alimentaires et le changement de mode de vie des populations. Ainsi, l’Asie du Sud Est, où le régime alimentaire a connu de profonds changements au cours des dernières années, abrite plus de la moitié des diabétiques de la planète. 

Si les pays en développement sont les plus gravement touchés, on observe également un développement de la maladie dans les pays à hauts revenus. En France, 2% de l’ensemble des décès sont dus au diabète.

Par ailleurs, la progression du diabète engendre un coût énorme pour la société. Le Dr. Krug estime que les pertes économiques dues à la maladie dépassent les 729 milliards d’euros par an,

Le diabète est une maladie chronique qui apparait lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou que l’organisme n’utilise pas correctement l’insuline qu’il produit. Il est une cause majeure de cécité, d’insuffisance rénale, d’accidents cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et d’amputation des membres inférieurs. Il existe deux formes principales de diabète : le diabète de type 1, dont on ne connait pas la cause, qui oblige les malades à recourir à des injections quotidiennes d’insuline, et le diabète de type 2 qui représente 90% des diabètes rencontrés dans le monde et qui résulte principalement d’une surcharge pondérale et de la sédentarité.

Repenser nos habitudes de vie peut mettre un terme à la recrudescence de cette maladie. La clé se situe dans une alimentation saine et dans une activité physique régulière.

 «  Les pouvoirs publics doivent veiller à ce que les populations puissent faire ces choix sains et que les systèmes de santé soient capables de diagnostiquer et de traiter les personnes diabétiques, y compris dans les milieux les plus pauvres » a souligné la Directrice générale de l’OMS, Margaret Chan.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations