Mercredi, 20 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Les violences faites aux femmes sont aussi une question d’argent

hotel de ville

29 novembre 2016 - La violence contre les femmes et les filles reste un problème majeur. Pour sensibiliser le public à cette  question, ONU Femmes a lancé 16 jours d'activisme mondial, à partir de la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes, jusqu'au 10 décembre, Journée des droits de l'homme.

Un Eurobaromètre sur la violence entre les genres montre que 96% des Européens pensent que la violence contre les femmes est inacceptable. Pourtant, les femmes et les filles à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE continuent d'être victimes de violences généralisées.

Dans une enquête menée à l'échelle de l'Union européenne, les résultats ont montré qu'une femme sur trois a vécu des violences physiques et/ou sexuelles depuis l'âge de 15 ans, tandis qu'une femme sur dix a été victime de harcèlement sexuel ou d’harcèlement par le biais des réseaux sociaux.

La situation n’est pas meilleure en France. Selon ONU Femmes, en 2012, 148 femmes sont mortes de violences conjugales. En outre, 16% des femmes déclarent avoir été victimes de viols, ou  de tentatives de viols au cours de leur vie et moins d’une femme sur cinq le déclare à la police ou à la gendarmerie.

 Le Haut Conseil à l’Egalité, dans un avis datant de mars 2015, estime qu’en France 100% des utilisatrices des transports en commun ont été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement ou d’agressions sexuelles.

« La violence contre les femmes et les filles est une violation des droits de l'homme, un problème de santé publique et un obstacle au développement durable, car elle impose des coûts considérables aux familles, aux communautés et aux économies », a déclaré Ban Ki-moon dans son message annuel pour la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes.

L'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes sont des éléments clésdu Programme de développement durable à l'horizon 2030, avec l’ODD 5 visant à l'élimination totale de toutes les formes de violence contre toutes les femmes et les filles dans la sphère publique et privée.

Un coût pour l’économie

L'Institut européen pour l'égalité des sexes a calculé que la violence contre les femmes coûte 226 milliards d'euros par an à l’Union européenne. Les efforts de financement visant à prévenir et à combattre la violence à l'égard des femmes ne sont pas seulement une obligation juridique et morale, mais aussi un investissement judicieux.

Cette année, le thème de la campagne du Secrétaire général pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles est intitulé : «Orangez le monde, levez des fonds pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles ». Elle souligne la nécessité d'un financement durable des efforts déployés pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes et les filles.

La couleur orange symbolise un avenir clair, optimiste et sans violence : notamment le Siège de l’ONU à New York, le Parlement européen à Bruxelles, l’Hôtel de Ville de Paris ont été illuminés d’orange en guise de soutien à la campagne.

Joignez-vous à notre campagne et partagez vos photos, vos messages et vos vidéos montrant comment vous « orangez » le monde en utilisant #orangetheworld!

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations