Lundi, 16 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

António Guterres remercie l’Afrique pour sa solidarité envers les réfugiés

Antonio Guterres pic

30 janvier 2017 – « L’ONU est fière d’être votre partenaire et je suis fier d’être votre partenaire », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres lors de son adresse aux chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union africaine réunis à Addis-Abeba.

Dans son discours, prononcé en anglais, français et portugais, M. Guterres a mis l’accent sur la solidarité africaine et le dynamisme du continent.

La solidarité africaine s’exprime notamment par l’accueil de nombreux réfugiés. Les pays africains, a rappelé António Guterres sont « parmi les plus accueillants du monde ». L’Afrique subsaharienne abrite plus de 26 pour cent des réfugiés du monde entier, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

A l’inverse de la situation dans les pays les plus développés au monde, les frontières africaines « restent ouvertes à ceux qui ont besoin de protection », a souligné le Secrétaire général. En effet, 86% des réfugiés sont accueillis par des pays en développement.

La moitié des Casques bleus sont africains

M. Guterres rendu hommage à la contribution importante des pays africains qui fournissent « la majorité des effectifs des Casques bleus de l’ONU à travers le monde ». Au 31 décembre 2016, sur quelque 100 000 soldats de la paix et personnels des missions, près de la moitié était africains.

Il s’est également félicité du potentiel ainsi que du dynamisme économique du continent.

L’économie africaine dans son ensemble a connu une croissance de 2% du PIB en 2016, et selon les prévisions de l’Organisation internationale du Travail, devrait atteindre 3,4% en 2017 et 3,8% l’année suivante. Selon la Commission économique pour l'Afrique (CEA), la croissance de l’Afrique de l’Est devrait l’emporter sur celle de toutes les autres sous-régions africaines, atteignant des taux de 6,8 et 6,6 % respectivement en 2016 et 2017.

Si de « sensibles progrès sur le plan socio-économique »  ont été effectués dans une bonne partie de l’Afrique ces dix dernières années, de nombreux défis tels que la lutte la pauvreté, l’extrémisme violent et les inégalités sont encore à relever.

« L’agenda 2030 et l’agenda 2063 de l’Union africaine doivent faire l’objet d’un alignement stratégique », a estimé le Secrétaire général, faisant référence aux 17 Objectifs de développement durable adoptés en 2015 par les 193 pays membres des Nations Unies qui doivent être atteints d’ici 2030. Il a aussi rappelé l’importance de la coopération internationale dans la lutte contre le changement climatique.

Face à ces défis, António Guterres a promis de « travailler main dans la main » avec les dirigeants du continent qui peuvent compter sur le « soutien indéfectible de l’ONU » afin de « renforcer les institutions nationales, préserver l’état de droit, favoriser l’esprit de responsabilité, promouvoir la bonne gouvernance et faciliter la transition pacifique du pouvoir en prévenant l’extrémisme violent ».

Le sommet de l’Union africaine s’est ouvert lundi 22 janvier et s’achèvera le 31.

Ecoutez l'extrait complet du passage en français du discours d'António Guterres devant l'Union africaine ici.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations