Jeudi, 19 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Quand les combats s’arrêtent, les mines continuent de tuer et font de plus en plus de victimes

Mine field DRC 2002

4 avril 2017 – Le nombre de personnes tuées ou blessées par des mines a considérablement augmenté ces dernières années. Près de 8 sur 10 sont des victimes civiles et plus d’un tiers des victimes sont des enfants.

Aujourd'hui marque Journée internationale pour la sensibilisation aux mines et l'assistance à la lutte antimines. Elle a été lancée afin de développer les capacités des pays à lutter contre les mines. Ces engins constituent une grave menace pour la sécurité, la santé et la vie de la population civile, et peuvent également entraver le développement social et économique d’une région. Le thème de la Journée 2017 est : « Répondre aux besoins. Privilégier l'humain. »

« Sans la lutte antimines, la paix ne peut être complète » a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres. « J’invite instamment tous les États Membres à maintenir cette question au premier rang des préoccupations mondiales, lorsqu’il s’agit de négocier la paix, de s’employer à limiter les effets préjudiciables des conflits ou de mener une action humanitaire d’urgence dans les zones de guerre. »

L'accent est également mis sur l'élimination des mines dans les zones sortant d'un conflit. En octobre 2016, 64 pays étaient contaminés par des mines antipersonnel.

« La plupart des théâtres de conflits armés sont contaminés par des explosifs, que ce soit des mines terrestres, des engins explosifs improvisés, des obus d'artillerie ou des bombes à fragmentation. Lorsqu'ils sont déclenchés, ils tuent indifféremment, soldats ou civils, hommes ou femmes, vieux ou jeunes », a déclaré Daniel Craig, mandataire mondial des Nations Unies pour l’élimination des mines et engins explosifs.

La grande majorité des victimes (78%) est constituée de civils et l'augmentation récente des pertes est liée aux conflits armés en Libye, en Syrie, en Ukraine et au Yémen. En 2015, les enfants représentaient 38% des victimes civiles.

« Ce qui nécessitait autrefois un tank pour exploser peut être déclenché par un enfant qui saute à la corde. Ces engins tuent et mutilent, ils ébranlent des vies. Leur présence, réelle ou perçue, réduit la liberté ; la liberté de jouer et aller à l'école, la liberté de collecter de la nourriture et de l'eau. Nous devons unir nos forces pour éliminer ces dispositifs mortels et gagner la lutte contre la peur et la souffrance », explique Daniel Craig.

L'innovation dans le domaine du déminage a rendu plus sur l'élimination de ces engins. Selon Apopo, un rat de mine peut nettoyer 200m2 en une heure alors qu’il faudrait deux jours à l'homme pour faire de même.

En Syrie, le Service de la lutte antimines de l'ONU (UNMAS) travaille directement avec les organisations pour aider à trouver le moyen le plus approprié et le plus sûr de défricher les mines.

Les mines sont toujours utilisées dans des situations de conflit, et des efforts et des fonds supplémentaires sont nécessaires pour sauver des vies et aider les personnes touchées par les mines terrestres.

« La lutte antimines établit les fondements d’un relèvement et d’un développement durables. Nul ne devrait continuer à vivre dans la crainte d’être tué lorsque les combats ont pris fin. » a déclaré le Secrétaire général de l'ONU dans son message.

Plus d’information :

 

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations