Lundi, 16 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Semaine du développement durable en Belgique : nous n’avons pas de planète B !

5 mai 2017 – Grâce aux avancées numériques et technologiques, des solutions innovantes peuvent être trouvées et améliorer la qualité de vie sur terre en termes économiques, sociaux et environnementaux. La « Semaine du développement durable en Belgique » encourage la communauté internationale à agir dans cette direction. Cet évènement d’une semaine entend fournir de nouvelles stratégies pour une économie verte et sociale tout en encourageant la jeunesse et les chefs d’entreprise à un consumérisme raisonné.

A l’occasion de cette semaine du développement durable, Nadine Gouzée, ancienne Directrice de la Task Force développement durable du Bureau Fédéral du Plan, et Caroline Petit, Directrice adjointe de l’UNRIC, ont prononcé un discours au sein du Sénat Belge.

sustainable development week presentation nadine gouzee

Lors de ce discours, Madame Gouzée a souligné l’importance d’un changement d’orientation pour le développement durable. Ce dernier doit cesser d’être pensé de façon cloisonnée et hiérarchique pour être pensé de façon systémique. « La pensée cloisonnée traditionnelle empêche toute synergie. À l’inverse, si vous vous intéressez au développement durable comme formant partie d’un large système, les activités transversales vous permettront de diffuser et d’intégrer idées et actions vers des objectifs communs. Il ne s’agit pas de privilégier le social, l’environnement ou l’économie. Ces trois piliers doivent être considérés comme interdépendants et en interaction les uns avec les autres. »

Madame Petit a également souligné l’importance de la pensée systémique à travers l’ODD 17, dont l’objectif est de renforcer et revitaliser les partenariats mondiaux autour du développement durable. Les parties concernées ne doivent pas se contenter de prendre des initiatives unilatérales pour mener à bien les Objectifs mais « travailler ensemble, tous ensemble, et ce, tout le temps ». En effet, comme le rappelle Caroline Petit « cela va devenir essentiel dans les jours, semaines, mois et années à venir. »

sustainable development week presentation caroline petit

Madame Petit a également ajouté que la société civile et le secteur privé ont joué un rôle important dans la création des ODD, et qu’ils peuvent jouer un rôle tout aussi important dans leur réalisation. « Souvent, ce sont les femmes et les hommes du secteur privé qui sont les plus proches des communautés locales et des consommateurs. Ils peuvent alors élaborer des solutions créatives et innovantes qui sont ensuite reprises par le reste de la société ».  La Directrice adjointe de l’UNRIC a ainsi cité l’exemple de Boyan Slat, créateur et PDG de The Ocean Cleanup, une société qui développe des technologies avancées pour dépolluer les océans du monde entier de leurs déchets plastiques. Elle a également fait référence à la créatrice de mode Agnes B., à l’initiative du projet Tara Expéditions qui étudie l’impact du changement climatique et de la crise écologique auxquels font face les océans du monde entier.

Sensibiliser la société à ces sujets est essentiel pour garantir la bonne application des ODD, en particulier au sein de la jeunesse. « C’est l’un de nos objectifs clés en termes de développement durable. Nous veillons à ce que la jeunesse connaisse l’Agenda 2030 et soit en mesure de participer à la mise en œuvre des Objectifs. Il n’y a pas de temps à perdre. Nous n’avons pas de planète B », conclut Madame Petit.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Agenda 2030 et les ODD ? Cliquez ici !

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations