Samedi, 20 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Ciné-ONU: les projecteurs tournés vers les débris marins à l’approche de la Conférence sur les océans

1er juin 2017 – Nos océans sont en danger, pollués et surexploités. La vie marine est en danger, comme des millions d’emploi liés aux mers et aux océans, mais aussi notre santé. Le documentaire, Un Océan de plastique, projeté le 30 mai, lors d’un Ciné-ONU sensibilise sur ce sujet.

La salle était comble lors de cette projection organisée à Bruxelles et à Helsinki à l’approche de la Conférence des Nations Unies sur les océans qui se déroulera du 5 au 9 juin à New York et de la Journée internationale de l’environnement, le 5 juin.

plasticocean1

Un Océan de plastique est documentaire mettant en avant les conséquences désastreuses de notre mode de vie irrespectueux de l’environnement mis en scène par le journaliste australien Craig Leeson et produit par Jo Ruxton, qui a travaillé sur les épisodes « Planète Bleue ». Le film explore et enquête sur l’impact terrible qu’a le plastique sur notre environnement, tout spécialement sur la vie marine, et propose des solutions

Le buzz Bruxellois

Avant que le rideau ne se lève, Ulf Björnholm, Directeur du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) à Bruxelles, a montré une courte vidéo dans laquelle des membres du Parlement européen partageaient leurs endroits favoris pour se connecter avec la nature (en rapport avec le thème de la Journée internationale pour l’environnement).

Le débat était modéré par Deborah Seward, Directrice d’UNRIC, et le panel était constitué de quatre intervenants : Jo Ruxton; Maria Westerbos, Fondation « Soupe de Plastique », Kristian G. Moore, spécialiste de l’environnement, science & technologie pour le Département d’état américain, et Matjaž Malgaj, Directrice de l’unité l’environnement marin et l’industrie de l’eau, Commission européenne.

plasticocean2

Tout le monde s’est accordé sur le fait qu’une action drastique est absolument nécessaire et ce dès maintenant, afin de sauver nos océans et nos mers, afin de libérer la vie marine de ses souffrances. Jo Ruxton a prévenu que si nous ne cessons d’utiliser et jeter du plastique de la manière dont nous le faisons actuellement, alors « la situation sera bien pire ».

Selon Maria Westerbos, nous jetons en moyenne les bouteilles plastique 20 minutes après les avoir achetées et il est primordial que les gens changent de comportement.

Matjaž Malgaj a souligné que le système économique autour du plastique devait être réformé : « Le plastique coûte tellement peu d’argent qu’il en devient facilement jetable. Il y aura toujours des gens pour le jeter.» Kristian G. Moore est plus optimiste : « Tout le monde parle de ce problème, et c’est un énorme pas en avant. Nous devons trouver comment y remédier. »

Les membres de l’audience voulaient savoir comment ils pouvaient aider. Alors que tous les intervenants partagent leurs conseils pratiques, Jo Ruxton  a encouragé les spectateurs à continuer autour d’eux la sensibilisation sur les dangers du plastique. « Si tout le monde ici le dit juste à 5 personnes, alors c’est comme cela que la terre entière finira par être au courant. »

Les innovations mises en lumière à Helsinki

Le film a également été projeté à Helsinki où le débat était modéré par Petra Hongell, du Bureau des pays nordique d’UNRIC, qui vient elle-même de tenter l’expérience de vivre un mois sans produire aucun déchet.

« Chacun de nous a le devoir de changer sa façon de penser », a indiqué Peter Ceglinski, président et co-fondateur du projet Seabin, et intervenant durant le débat. Seabin est une poubelle flottante qui collecte le plastique et les autres matériaux qui flottent sur les mers avant qu’ils ne terminent en eaux profondes « Nous sommes heureux d’avoir reçu une invitation à participer à la Conférence sur les océans de New York. Notre projet à Helsinki en est à ses premiers pas. » a-t-il ajouté.

« Nous avons vraiment besoin d’innovations, de partenariats et de coopération si nous voulons en finir avec la pollution marine», a souligné Maria Laamamen, présidente adjointe de la délégation finnoise à la Conférence sur les océans et experte maritime au Ministère de l’environnement finnois. « Ce documentaire a vraiment capturé l’essence du problème, et donne envie d’agir. L’action est nécessaire à la fois à titre individuel et au niveau collectif. Nous avons tous une responsabilité partagée pour nos océans. »

Vous voulez en savoir plus sur Un Océan de plastique ? Cliquez ici.

Vous pouvez aussi en lire plus sur la Conférence des Océans ici

Suivez-nous sur Facebook et Twitter @CineONU.

Fiche d’information de la Bibliothèque d’UNRIC sur les océans http://www.unric.org/html/english/library/backgrounders/oceans_french.pdf

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...