Lundi, 16 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Intelligence artificielle : un bond vers le développement durable

Le robot Nono-Y a été l’un des moments forts de la Foire des inventions de Genève 2012. Photo: OMPI / Emmanuel Berrod (archive)

9 juin 2017 – Le développement de l’intelligence artificielle, aussi appelée IA, s’accélère. Le dialogue mondial a désormais pour objectif d’ouvrir la voie à la création d’ordinateurs qui profiteraient à l’humanité entière.

Pour certains, les ordinateurs intelligents ou l’apprentissage automatique peuvent sembler tout droit sortis de films de science-fiction apocalyptiques tels que Terminator ou Matrix. Mais selon les experts, l’IA détient plutôt la clef d’un avenir bien meilleur.

Du 7 au 9 juin 2017, la ville de Genève accueille le sommet mondial « L’intelligence artificielle au service du bien social » organisé par l’Union internationale des télécommunications (UIT) et la Fondation XPRIZE et soutenu par 20 agences des Nations Unies. Réunissant les plus brillants esprits en termes d’IA et d’action humanitaire ainsi que des dirigeants de l’industrie et experts provenant de plus de 70 grandes entreprises et instituts de recherche, ce sommet met l’accent sur le rôle que l’IA peut jouer dans la réalisation des Objectifs de développement durable. Il s’agit en effet de déterminer de quelle manière l’IA peut contribuer à l’effort mondial dans la protection de notre environnement, l’accès à l’éducation et aux soins de santé ainsi que la lutte contre la pauvreté et la faim. « Nous nous sommes réunis pour examiner jusqu’où l’IA peut aller, dans quelle mesure celle-ci peut améliorer nos vie et comment travailler ensemble pour en faire une force au service du bien social », a déclaré Houlin Zhao, Secrétaire général de l’UIT.

Avec l’aide de l’IA, des grandes quantités de données peuvent être analysées pour cartographier la pauvreté et le changement climatique, automatiser les pratiques agricoles et l’irrigation, individualiser les soins de santé et l’apprentissage, prévoir les tendances en termes de consommation, rationaliser la consommation énergétique, la gestion des déchets, lutter contre le braconnage et la pêche illégale, etc. Pour certains, l’IA pourrait même mener à la paix dans le monde et porter l’espèce humaine à un niveau supérieur.

« L’intelligence artificielle avance considérablement. Elle transforme déjà notre monde socialement, économiquement et politiquement. Nous faisons face à de nouveaux défis, avec des avancées qui grandissent à vitesse astronomique » dit António Guterres dans une vidéo qui a ouvert le sommet sur l’intelligence artificielle.

« Mais il y a aussi de sérieux défis et des problèmes éthiques en jeu. Nous sommes réellement préoccupés par la cyber sécurité, les droits de l’homme et la vie privée, sans mentionner l’impact significatif évidant sur le marché du travail, » a-t-il ajouté.

Et pendant que les pays en voie de développement sont prêts à bénéficier de tout ce que peut leur apporter l’intelligence artificielle, ils font aussi face au risque d’être laissé de côté, dans une poussière de bits et d’octets. Aussi, les restrictions sur les armes intelligentes, dites aussi « robots meurtriers » est une question majeure pour les Nations Unies.

Pour mieux examiner cette IA à double tranchant, le sommet mondial se penche non seulement sur les moyens de développer l’intelligence artificielle de manière sûre et éthique mais aussi sur comment se protéger contre ses conséquences inattendues. Après tout, l’intelligence artificielle ne relève plus de la science-fiction.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations