Dimanche, 22 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Lutte antitabac : des progrès entravés par les manœuvres de l’industrie du tabac

Panneau d'interdiction de fumer OMS/ Bureau régional pour le Pacifique Occidental

25 juillet 2017 – Malgré des mesures protégeant une majorité de personnes des maladies liées au tabac pouvant entraîner la mort, l’industrie du tabac continue d’entraver les efforts des gouvernements pour appliquer pleinement les interventions qui sauvent des vies et permettent de faire des économies. C’est ce que révèle le dernier Rapport de l’OMS sur l’épidémie mondiale de tabagisme.

« Un tiers des pays du monde dispose de systèmes complets permettant de surveiller la consommation de tabac. Si ce chiffre est en hausse par rapport à ceux enregistrés en 2007 où un quart des pays surveillait la consommation de tabac aux niveaux recommandés, les gouvernements ont encore beaucoup à faire dans le financement de ce domaine d’action auquel ils doivent donner la priorité », révèle le rapport publié le 19 juillet 2017 en marge du Forum politique de haut niveau pour le développement durable qui se tenait à New York.

Le rapport, financé par Bloomberg Philanthropies, signale que le contrôle systématique des interférences  de l’industrie du tabac dans l’élaboration des politiques gouvernementales protège la santé publique en mettant en lumière les manœuvres de cette industrie. Parmi ces manœuvres, on peut citer «exagérer son importance économique, discréditer les faits scientifiques avérés et intimider les gouvernements au moyen de procédures judiciaires. »

Pour le Dr Douglas Bettcher, Directeur à l’OMS du Département Prévention des maladies non transmissibles (NCD), les interférences de l’industrie du tabac dans les politiques publiques constituent un « obstacle meurtrier aux progrès en matière de santé et de développement dans de nombreux pays. »

La lutte antitabac est un élément essentiel du Programme de développement durable à l'horizon 2030. Celui-ci comporte des cibles pour renforcer l’application nationale de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac et pour réduire d’un tiers les décès prématurés liés aux maladies non transmissibles telles que les affections pulmonaires, le cancer et le diabète.

En France, en 2016, 34,5% des 15-75 ans fumaient du tabac dont 28.7% quotidiennement. Des chiffres supérieurs à la Belgique où 17% de la population fume quotidiennement.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Journée internationale de la paix
21 septembre 2019

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

74ème session de l'Assemblée générale

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations