Vendredi, 22 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

« Plus Jamais » : pourquoi se rappeler des victimes de génocide est important

 candle lighting commemoration genocide rwanda

9 décembre 2017 – Il y a soixante-neuf ans, la Convention des Nations Unies pour la prévention et la répression du crime de génocide fut adoptée, déclarant que tous les pays avaient l’obligation d’éviter et de punir le génocide. En 2015, l’Assemblée Générale établit le 9 décembre comme étant la Journée Internationale de Commémoration des victimes du crime de génocide, d’affirmation de leur dignité et de prévention de ce crime, exerçant le rôle de plateforme importante pour la prévention, sous la forme de commémoration.

A travers l’année, de nombreuses journées internationales sont dédiées aux victimes de génocides. Les commémorations sont utilisées comme instrument de reconstruction pour les blessures sociales et politiques des sociétés ayant vécu des événements traumatisants. En outre, maintenir en vie la mémoire des victimes de tels événements contribue à éviter que l’histoire se répète.

En janvier, la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste consiste à commémorer toutes les communautés ayant souffert de l’Holocauste et de la persécution nazie, et démontrer que l’Holocauste est toujours pertinent à l’heure actuelle. Le principe fondateur de la Charte des Nations Unies, « sauver les générations suivantes du fléau de la guerre », fut le résultat des événements tragiques de la Seconde Guerre Mondiale en Europe. Une décennie plus tard, l’importance de notre passé pour notre futur est réitérée par le Conseiller spécial de l’ONU pour la prévention du génocide, Adama Dieng : « De nombreux échecs rencontrés par le passé sont le résultat d’un manque de vigilance. Etant donnée la montée du populisme, de l’antisémitisme et de l’islamophobie, il est faux de penser que des atrocités ne peuvent pas avoir lieu dans une Europe démocratique ».

En avril, la Journée Internationale de la Réflexion sur le Génocide au Rwanda coïncide avec la date de commencement du génocide de 1994. Chaque année, l’ONU organise des événements commémoratifs dans ses quartiers généraux new-yorkais et dans ses bureaux des Nations Unies à travers le monde. Depuis la création du Programme de Communication sur le Génocide au Rwanda en 2005, des activités commémoratives se sont tenues dans plus de 20 pays.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a exprimé l’importance de la prévention à travers la commémoration : « La meilleure manière d’honorer la mémoire de ceux ayant été assassinés est d’assurer qu’un tel événement ne se reproduise plus jamais. L’histoire est remplie de chapitres tragiques de haines et de persécutions, qui ont mené à des violences collectives envers des minorités persécutées. C’est pourquoi le monde se doit d’être toujours à l’affût de signes avant-coureurs de génocides, et d’agir tôt et rapidement pour les éviter ».

Pour plus d’information sur le sujet, consulter la fiche d’information de l’UNRIC sur le Génocide : http://www.unric.org/html/english/library/backgrounders/genocide_french.pdf

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations