Lundi, 19 Août 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Le multilatéralisme et l’engagement de l’Europe sont indispensables à la protection des civils dans le monde

visit UN SG Special Representative for Responsibility to Protect Ivan Simonovic to Brussels meeting

26 février 2018 - Dans un contexte où les conflits s'accentuent et où règne un manque de leadership, l’Europe a un rôle clé à jouer pour assurer l'avenir du principe de la responsabilité de protéger, a déclaré M. Ivan Simonovic, Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la responsabilité de protéger. M. Simonovic était en visite à Bruxelles les 20 et 21 février dans le cadre d’une réunion annuelle d'experts de cette question.

« Les tendances mondiales en matière de prévention sont plutôt négatives », a déclaré M. Simonovic. Durant la décennie suivant l'engagement des Nations Unies envers le principe de la responsabilité de protéger en 2005, le nombre de conflits dans le monde a triplé et le nombre de victimes de conflits a décuplé, a déclaré Simonovic lors d'une réunion d'experts du Service européen pour l'action extérieure.

Simonovic a attribué l'aggravation du sort des populations touchées par des conflits à la détérioration du climat politique mondial, l'affaiblissement du multilatéralisme, l'affaiblissement de l'engagement en faveur des droits de l'homme, l'affaiblissement de l'influence de l'ONU elle-même et au fait que les pays négligent la nécessité de travailler ensemble pour prévenir les conflits et promouvoir la paix.

« Je pense que la mise en œuvre de la responsabilité de protéger est cruciale à la crédibilité des Nations Unies en tant qu'organisation. Si nous sommes incapables de protéger des populations d’atrocités criminelles, que sommes-nous capables de faire ? » a dit M. Simonovic. « En ce moment, l'UE et les États-membres [des Nations Unies] ont un rôle extrêmement important à jouer, » a-t-il ajouté.

visit UN SG Special Representative for Responsibility to Protect Ivan Simonovic to Brussels

L'Union européenne a l'occasion de jouer un rôle de premier plan dans l'action diplomatique nécessaire pour assurer la pérennisation de la responsabilité de protéger, principe qui risque d'être marginalisé si peu ou pas de progrès sont enregistrés dans sa mise en œuvre, a-t-il déclaré aux experts européens.

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a placé la prévention et la médiation au cœur de ses priorités, et la prévention des atrocités figurera dans son prochain rapport sur la responsabilité de protéger, attendu pour la fin de l’année 2018.

Accompagné des experts européens, M. Simonovic a discuté des recommandations d'un certain nombre de mesures, y compris des débats publics du Conseil de sécurité sur la prévention d’atrocités ainsi que la création d'un Comité de prévention des atrocités criminelles. La mise au point de mécanismes de première alerte, le renforcement des capacités de prévention à travers l'amélioration des voies de communication en matière de première alerte, et une meilleure coordination sur l'action préventive ont été parmi les autres recommandations examinées.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Des petits gestes pour faire progresser
le développement durable

La semaine passée à l'ONU
27 juillet au 2 août 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • ​​​​​​​​​Jan Beagle, de la Nouvelle-Zélande, nommée Conseillère spéciale à la mise en œuvre des décisions du Conseil des chefs de secrétariat (5 août 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Melissa Fleming, des Etats-Unis, Secrétaire générale adjointe à la communication globale (1 août 2019)

  • Christian Saunders, du Royaume-Uni, nommé Commissaire général adjoint par intérim de l’UNRWA (1 août 2019)


    Liste complète...