Mercredi, 17 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Conseil des droits de l'homme : Zeid Ra’ad Hussein dénonce « l’usage néfaste du droit de veto »

37 session human rights council antonio guterres UN Photo

27 février 2018 - La Syrie mais aussi d’autres régions traversant des crises graves ont été au centre de la 37ème session du Conseil des droits de l’homme qui s’est ouverte lundi 26 février. Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres s'est félicité de l'adoption d'une résolution par le Conseil de sécurité demandant la cessation des hostilités dans l'ensemble de la Syrie pendant au moins 30 jours.

« Mais les résolutions du Conseil de sécurité n'ont de sens que si elles sont effectivement mises en œuvre, » a-t-il souligné. « C'est pourquoi j'attends de cette résolution qu'elle soit immédiatement mise en œuvre et maintenue, en particulier pour garantir la distribution immédiate, sûre, sans entrave et durable de l'aide et des services humanitaires, l'évacuation des personnes gravement malades et des blessés, ainsi que l'allégement des souffrances du peuple syrien. Comme vous le savez, les Nations Unies sont prêtes à faire leur part. »

Le Secrétaire général a également souligné la situation dramatique des musulmans Rohingyas au Myanmar, notant qu'ils étaient l'une des populations les plus discriminées au monde.

« Cette résolution, a déclaré de son côté le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, doit donc être prise en compte dans le cadre de sept années d’échec dans la cessation de la violence, sept années de « tueries de masse continues et effroyables ».

Il a ensuite dénoncé « les abattoirs d’êtres humains les plus prolifiques des temps modernes», citant la Ghouta orientale, les autres zones assiégées en Syrie, l’Ituri et les Kassaï, en République démocratique du Congo, ou encore Taiez, au Yémen, le Burundi et l’Etat Rakhine, au Myanmar. « Peu est fait, préventivement ou collectivement, pour éviter ces horreurs qui se multiplient », a ajouté M. Zeid. 

Alors qu’il s’exprimait pour la dernière fois devant le Conseil de sécurité (son mandat s’achève fin septembre), M. Zeid a souhaité être franc » et s'est spécifiquement adressé aux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, les exhortant à « mettre fin à l'usage néfaste du droit de veto. »

« C'est aux cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies qu'incombe la responsabilité d’une souffrance mondiale continue. Tant qu’ils utilisent leur droit de veto pour bloquer toute unité d'action, alors qu’elle est la plus nécessaire et alors qu’elle pourrait réduire la souffrance extrême de nombreux innocents, ce sont eux - les membres permanents - qui doivent répondre devant les victimes. »  

Selon Zeid, l'oppression est « de nouveau à la mode », et met dès lors en garde contre le retour de l'état de sécurité ainsi que contre le recul des libertés fondamentales dans toutes les régions du monde.  « Les xénophobes et les racistes en Europe rejettent tout sentiment de gêne (…) Ne savent-ils pas ce qui arrive aux minorités dans les sociétés où les dirigeants recherchent la pureté ethnique, nationale ou raciale ? ».

« Quand un dirigeant accuse les Juifs d'avoir perpétré l'Holocauste, comme cela a récemment été fait en Pologne, et que nous accordons si peu d'attention à cette diffamation honteuse, la question doit être posée : sommes-nous tous devenus complètement fous ? », a-t-il lancé.

« Nous célébrerons donc avec passion les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme, qui incarne des droits communs à toutes les grandes traditions juridiques et religieuses. En cette année d’anniversaire, nous la défendrons plus vigoureusement que jamais, envers et avec nos dirigeants moraux - les défenseurs des droits de l'homme aux quatre coins du monde -, nous lancerons un appel pour que tout le monde défende les droits des autres. »

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...