Dimanche, 17 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Ciné-ONU présente « Thank you for the rain » au Festival du Film de Luxembourg

thank you for the rain image 1

28 février 2018 – Dans le cadre du huitième Festival du film de la ville de Luxembourg, Ciné-ONU a projeté lundi le film « Thank you for the Rain » au Ciné Utopia à Luxembourg-ville, en partenariat avec Time for Equality. Ce film aborde une série d'enjeux liés au changement climatique, dont la justice environnementale, l'urbanisation, l'égalité des sexes, l'éducation, l'accès à l'eau et les réfugiés climatiques.

Le spectateur découvre l'histoire de Kisilu, un fermier kenyan charismatique et ingénieux, qui dévoile, à l’aide de sa caméra, ses problèmes quotidiens face aux changements climatiques, de plus en plus extrêmes et imprévisibles, et aux ravages qu'ils causent à sa famille et à la communauté locale.

5555555

La projection a été suivie d’un débat modéré par le Dr. Christopher Lilyblad sur les questions soulevées par le film, en présence de Carole Dieschbourg, Ministre de l'environnement du Luxembourg et Nick Nuttall, Responsable de la communication à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

La discussion a porté sur la signification du film en lien avec nos responsabilités en tant qu'individus. Nick Nuttall a souligné que, « bien qu'il ne faille pas sous-estimer l'importance de l'Accord de Paris en tant que nouveau tremplin rassemblant les nations, nous n'avons toujours pas l'appui total de la population mondiale. C'est pourtant essentiel étant donné que les gouvernements se succèdent et c’est donc entre nos mains que repose notre futur ».

66666

Carole Dieschbourg a poursuivi le débat en indiquant que « nous devons tous agir immédiatement. Pour replacer cette question dans son contexte, si tout le monde vivait comme nous vivons ici au Luxembourg, nous aurions besoin de 6 à 8 planètes supplémentaires. Nous devons donc repenser nos objectifs. »

Christopher Lilyblad a clôturé la séance en insistant sur le fait que comme démontré de manière poignante dans le documentaire, nous devons trouver un moyen d'empêcher les plus vulnérables d'être les premiers directement touchés par le changement climatique, alors que les plus puissants ont le contrôle de leur destin. Dans le film par exemple, le souhait de @Kisilu est que « les dirigeants du monde se retrouvent eux-mêmes face à la famine, alors ils pourraient comprendre la réalité du changement climatique ».

Crédit photo: Nahom Mehari

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations