Lundi, 19 Novembre 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Recul inquiétant de la liberté de la presse en Europe

 Photo ONU/Violaine Martin

3 mai 2018 – Si la France gagne 6 places (33ème au classement) et la Belgique fait figure de bon élève en consolidant sa place dans le top 10 (+2, 7ème place), le classement mondial de Reporter Sans Frontières (RSF), qui évalue chaque année la situation du journalisme dans 180 pays, et le dernier rapport mondial de l’UNESCO, témoignent de l’accroissement des sentiments haineux envers les médias.

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, placée cette année sous le thème « Médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir », le Secrétaire général António Guterres réitère son appel au respect de ce pilier indispensable à la démocratie et à la garantie « de la paix, de la justice et du respect des droits de l’homme partout dans le monde ». Il souligne en outre « qu’en soutenant la liberté de la presse, nous défendons notre droit à la vérité. »

Hostilité revendiquée des politiques, censures, assassinats de journalistes, prises d’otages, attaques verbales violentes, procès en diffamation, harcèlement sur les réseaux sociaux, la liberté des médias et la sécurité physique, psychologique et numérique des journalistes rencontrent pourtant des problèmes majeurs en Europe, une situation qui reste particulièrement alarmante en ce début d’année 2018.

L’Europe a notamment déjà été ébranlée par deux assassinats en moins de cinq mois, à Malte (-18 places, 65ème) et en Slovaquie (-10 places, 27ème). En février dernier, Daphne Caruana Galizia, 53 ans, qui s’apprêtait à publier une série de révélations sur la corruption et le blanchiment d’argent dans l’archipel maltais, a été tuée par une bombe placée sous sa voiture. Le même mois, Ján Kuciak, un jeune journaliste d’investigation qui travaillait également sur des affaires d’évasions fiscales et sa petite amie, Martina Kušnírová, ont été retrouvé assassinés à leur domicile dans la ville de Vel’ka Mača, à l’Est de Bratislava.

Alors que la Norvège, la Suède, les Pays-Bas, la Finlande et la Suisse restent en tête de ce classement mondial, l’assassinat récent de ces deux journalistes entrainent une réelle prise de conscience au sein de l’Europe, jusqu’à alors réputée sûre pour les journalistes.

Classement mondial 2018 Reporters Sans Frontières

Discours de haine et anti-journalistes

En outre, de nombreux autres pays européens chutent dans le classement, comme l’Espagne (-2 places, 31ème), la République Tchèque (-11 places, 34ème), la Hongrie (-2 places, 73ème), la Serbie (-10 places, 76ème) ou encore la Bulgarie (-2 places, 111ème). Réélu pour un second mandat en janvier, le Président tchèque Milos Zeman suggérait notamment de « liquider les journalistes », des « fumiers » et des « hyènes » et s’est présenté à une conférence de presse muni d’une kalachnikov factice sur laquelle était inscrit le mot « journalistes », selon le rapport de RSF. Concernant la France, de nombreux partis politiques comme celui de la « France Insoumise » de Jean-Luc Mélenchon, du « Front National » de Marine Le Pen et du leader de droite Laurent Wauquiez du parti « Républicain » dénoncent le « bullshit médiatique » de la presse et des journalistes, dont ils se disent victimes.  

Face à cette vague de « mediabashing » (dénigrement des médias et de la profession de journalisme) et la circulation rapide de « fakes news » (fausses informations), également très présente sur les réseaux sociaux et internet, le journalisme est cible de nombreuses attaques (530 journalistes ont été assassinés dans le monde entre 2012 et 2016) et à des restrictions disproportionnées de la liberté d’expression, selon le rapport de l’UNESCO.

Dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de l’Objectif 16 de développement durable en faveur de la paix, de la justice et d’institutions efficaces, le Secrétaire général appelle à redoubler d’efforts pour faire respecter le droit fondamental à la liberté d’expression et la liberté de la presse.  

 

Plus d'information :

  • Message vidéo du Secrétaire général à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2018 

 

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Mobile Film Festival
1 mobile, 1 minute, 1 film

news32x32 DblueNominations