Mardi, 20 Novembre 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Un engagement mondial historique contre les causes profondes de la pollution plastique

Plastic Profit Proplast Senegal | ©Photo Proplast

29 octobre 2018 - Certaines des plus grandes entreprises productrices et utilisatrices d'emballages en matières plastiques du monde entier ont signé un engagement mondial visant à éradiquer les déchets plastiques et la pollution. Cet accord ambitieux a pour objectif de créer une « nouvelle norme » pour les emballages plastiques dans le monde.

Ce sont le Programme des Nations Unies pour l’environnement (ONU Environnement) et la Fondation Ellen MacArthur qui dirigent le travail de la « Nouvelle Economie du Plastique » (New Plastics Economy Global Commitment). Jusqu'à présent, 250 organisations ont signé cet engagement ambitieux. Nombre d’entre elles font partie des plus grands producteurs, détaillants et recycleurs d’emballages du monde. Parmi les signataires, on retrouve des entreprises représentant 20% de tous les emballages plastiques dans le monde, notamment les groupes H&M ; L’Oréal ; Mars, Incorporated; PepsiCo; Coca-Cola; et Unilever.

«Le plastique océanique est l’un des exemples les plus visibles et les plus troublants d’une crise de pollution. La « Nouvelle Economie du Plastique » est le plus ambitieux des objectifs jamais vus dans la lutte contre la pollution plastique. Il indique les mesures que doivent prendre les entreprises et les gouvernements pour trouver une solution aux causes profondes de cette pollution. Nous invitons tous ceux qui souhaitent faire face à ce problème mondial à le signaler, » a déclaré Erik Solheim, le responsable d’ONU Environnement.

La lutte contre la pollution par le plastique est une priorité mondiale. L'engagement sera lancé aujourd'hui à Bali, quelques jours à peine après que le Parlement européen ait voté pour la première fois en faveur d'une interdiction des plastiques à usage unique.

Un enjeu énorme et des efforts ambitieux

Depuis les années 50, plus de 8,3 milliards de tonnes de plastique ont été fabriquées et environ 60% de ce plastique a été rejeté dans l'environnement ou mis en décharge. Si les tendances actuelles persistent, il pourrait y avoir plus de déchets plastiques que de poissons dans l'océan d'ici 2050.

L'engagement définit trois objectifs ambitieux : éliminer les emballages plastiques problématiques ou non nécessaires et passer du modèle d'emballages à usage unique au modèle d'emballages réutilisables ; augmenter de manière significative les quantités de plastique réutilisées ou recyclées et transformées en nouveaux produits d'emballage pour faire circuler le plastique produit ; et puis innover afin de garantir que 100% des emballages plastiques puissent être réutilisés, recyclés ou compostés facilement et en toute sécurité d'ici 2025.

Les objectifs seront réexaminés tous les 18 mois et, au cours des prochaines années, ils deviendront plus ambitieux. Une économie plastique circulaire est au cœur de cette initiative.

« Nous savons qu'il est essentiel de nettoyer nos plages et de nos océans du plastique, mais cela n'arrête pas les marées de plastique qui s’engouffrent dans les océans chaque année. Nous devons aller à la source de ce flux. La « Nouvelle Economie du Plastique » marque un tournant majeur alors que les entreprises, les gouvernements et les autres acteurs du monde entier s'unissent autour d'une vision claire de ce dont nous avons besoin pour créer une économie circulaire du plastique, » a déclaré Dame Ellen MacArthur, la fondatrice de la fondation Ellen MacArthur.

Un support important à l’échelle mondiale

L'Engagement Mondial et sa vision d'une économie circulaire ont été approuvés par 40 universités et institutions universitaires, le Forum Economique Mondial et le Forum des Biens de Consommation, une organisation représentant environ 400 détaillants et fabricants de 70 pays. Plus de quinze institutions financières influentes ont souscrit à l'engagement mondial et cinq fonds de capital-risque se sont engagés à verser plus de 200 millions de dollars pour créer une économie circulaire du plastique. L'Engagement Mondial et sa vision d'une économie circulaire du plastique sont soutenus par la World Wide Fund for Nature (WWF).

« La crise du plastique ne peut être résolue qu'avec les efforts de tous les acteurs clés du système,» a déclaré Pavan Sukhdev, le Président de WWF International.

En plus de protéger l'environnement, le recyclage peut également créer des emplois et des revenus pour les habitants des pays en développement. Lisez l'article d’UNRIC sur ProPlast, une initiative de recyclage couronnée de succès créant des emplois locaux au Sénégal.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Mobile Film Festival
1 mobile, 1 minute, 1 film

news32x32 DblueNominations