Mercredi, 18 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

A Bruxelles puis à Paris, Greta Thunberg plaide pour plus d’actions pour le climat

IMG 0784 430

22 février 2019 – Arrivée à Paris vendredi matin, accompagnée de leaders de la jeunesse belge et allemande, Greta Thunberg continue sa croisade pour que les gouvernants agissent maintenant avec des ambitions plus grandes pour contrer le réchauffement climatique.

Jeudi à Bruxelles, l’activiste suédoise de 16 ans s’est exprimée devant la Commission européenne et a manifesté avec plus de 12 000 jeunes lors d’une nouvelle marche pour le climat « Nous ne faisons pas que changer le monde, nous le sauvons ! » a-t-elle déclaré.

Elle a demandé que l’Union européenne (UE) réduise ses émissions de 80%, si elle veut atteindre les objectifs climatiques fixés par l'Accord de Paris. Jusqu’ici les objectifs réductions de l’UE sont de 40% ce qui reste insuffisant pour limiter, comme les Etats se sont engagés à le faire en signant l’Accord de Paris, la hausse des températures à moins de 1,5 degrés.

« Certains disent que nous luttons pour notre avenir, mais ce n'est pas vrai, nous luttons pour l'avenir de tout le monde », a-t-elle déclaré.

Greta était accompagnée par les organisateurs des grèves scolaires qui ont eu lieu ces dernières semaines en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. Elle était notamment entourée des belges Anuna de Wever et Kyra Gantois.

« Nos dirigeants politiques ont perdu des décennies à rester dans le déni et l'inaction. Notre temps nous est compté, et nous avons décidé de prendre des mesures pour réparer ce gâchis », a-t-elle ajouté.

« Pendant trop longtemps, les dirigeants se sont désintéressés de la crise climatique, mais nous veillerons à ce qu'ils ne le fassent plus. Nous continuerons à faire grève jusqu'à ce qu'ils fassent quelque chose !» a-t-elle promis devant des milliers de jeunes, à l’issue de la marche à Bruxelles.

Le 21 février était le septième jeudi consécutif de grève de la jeunesse belge pour lutter contre le changement climatique. Les élèves sèchent les cours une fois par semaine estimant que l’école n’est pas nécessaire s’il n’y a pas de futur. Les grèves climatiques se sont étendues aux villes d'Europe, comme Londres, Berlin et Paris. Des jeunes se sont également mobilisés en Australie, au Canada, aux Etats-Unis, au Japon et en Suisse.

IMG 4773

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations