Mardi, 23 Avril 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Depuis trois ans, le nombre de personnes souffrant de famine aigue reste au-dessus de 100 millions

fao image 2

2 avril 2019 - L’insécurité alimentaire sévère a touché en 2018, 113 millions de personnes dans le monde. Même si ce nombre a légèrement diminué par rapport à l’an dernier, il reste au-dessus de 100 millions pour la troisième année consécutive, indique un rapport sur les crises alimentaires dans le monde, rendu public mardi à Bruxelles.

Dix-sept des 53 pays concernés ont vu une persistance ou un accroissement de l’insécurité alimentaire entre 2017 et 2018. Les plus touchés par ordre de sévérité sont le Yémen, la République démocratique du Congo, l’Afghanistan, l’Ethiopie, la Syrie, le Soudan, le Sud Soudan et le nord du Nigeria.

La moitié des personnes atteintes vivent dans des pays confrontés à l’insécurité ou en conflit. Environ un tiers des personnes concernées par des crises alimentaires graves vivent en Afrique, 27 millions au Proche Orient, 13 millions en Asie et 1, 1 million en Europe de l’Est.

Le climat et les catastrophes naturelles ont poussé 28 millions de personnes supplémentaires dans l'insécurité alimentaire aiguë en 2018, dont 23 millions de personnes dans 20 pays africains, tandis que plus de 10 millions de personnes ont été confrontées à une insécurité alimentaire aiguë en raison de chocs économiques.

Les participants à la réunion du réseau mondial qui se tient à Bruxelles les 2 et 3 avril, comprenant des représentants de gouvernements, d'organisations non gouvernementales, d'organisations régionales et internationales, d'organisations de producteurs agricoles, d'universités et du secteur privé, devraient discuter d'un éventail d'approches et de solutions pour prévenir et gérer les crises alimentaires et tracer une feuille de route pour une action future commune.

Ce rapport a été produit par plusieurs organisations internationales, dont, pour les Nations Unies, le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Organisations régionales et instituts de recherches.

➝ Retrouvez le rapport complet ici (en anglais). 

Rapport sécu alim

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 avril 2019

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations