Mardi, 17 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

La crème solaire : une protection pour notre peau, un danger pour le monde sous-marin

diving 694689 960 72013 août 2019 - 25% de la vie marine de notre planète est abritée par les récifs coralliens. Ces structures naturelles, qui impressionnent par leur beauté et leurs étendues, sont cependant amenées à disparaître si nous ne les protégeons pas. Pour causes ? Réchauffement climatique, pollution, tourisme de masse, pêche destructrice mais aussi votre tube de crème solaire ! En effet, en vous protégeant des rayons UV, vous laissez dans l’eau certains composants chimiques qui peuvent être mortels pour l’écosystème marin.

 

Un écosystème en danger

Bien qu’elles représentent moins de 0,25 % de l’ensemble de l’environnement marin, deux millions d’espèces différentes vivent dans et autour des récifs. Ces structures sont le lieu de naissance et parfois de vie de certaines espèces de poissons que nous avons l’habitude de consommer. Elles accueillent une biodiversité fondamentale, équivalente à celle des forêts tropicales d’Amazonie. À la fois source de revenu et de nourriture, elles rendent des services irremplaçables à l’humanité. Dans bien des zones côtières par exemple, les récifs coralliens constituent un rempart contre des phénomènes naturels tels que les cyclones, les typhons ou les ouragans. Cependant, un quart des récifs coralliens mondiaux aurait déjà subi des dégâts irréversibles tandis que deux tiers sont gravement menacés.

Des pratiques à remettre en cause

Ce sont principalement les activités humaines qui dégradent peu à peu les habitats marins. Outre le réchauffement climatique, la pollution, ou les pratiques destructrices comme la pêche au cyanure ou à la dynamite, c’est aussi le tourisme de masse qui met en danger ces paysages. Partout dans le monde, la navigation abime les récifs dans lesquels sont larguées les ancres. La plongée sous-marine, qui permet aux visiteurs de toucher et même de ramasser le corail impacte le développement des coraux. De plus, on trouve parfois des infrastructures touristiques, comme les stations balnéaires, construites à même le récif corallien. Celles-ci rencontrent un grand succès mais polluent lourdement l’environnement en se débarrassant de leurs eaux usées et de leurs déchets dans les eaux à proximité.

Les spécialistes ont remarqué que les couleurs des massifs coralliens, jadis éclatantes, s’estompent au fil des années. Outre la hausse des températures et le déversement de produits chimiques nocifs, c’est aussi la crème solaire qui en est la cause. Chaque année, près de 14 000 tonnes terminent dans les océans. Lorsque la crème est au contact de l’eau, une partie des substances chimiques qu’elle contient est absorbée par l’océan. Des composés comme l'oxybenzone sont susceptibles de s'infiltrer dans l'eau puis d'être ingérés par les coraux.Cessubstances peuvent alors perturber la reproduction et le cycle de croissance du corail, conduisant ainsi à son blanchissement.

 

Des solutions existent

C’est dans le but d’aider l’écosystème marin désormais fragile à se reconstruire que l’État d’Hawaï a adopté un projet de loi visant à interdire la vente d’écran solaire contenant de l’oxybenzone et de l’octinoxate, un autre composé chimique néfaste. Cette mesure devrait entrer en vigueur d’ici le 1er janvier 2021.

Bien qu’il soit difficile de s’en passer, d’autres solutions existent pour protéger notre peau sans mettre en danger l’écosystème marin. Les meilleures solutions sont encore de se protéger avec des vêtements, de rester à l’abri des UV ou de limiter les expositions au soleil à des heures auxquelles le soleil ne brûle pas. Enfin, des crèmes à filtre minéraux existent également. Ces crèmes, dites « bio », ne contiennent pas d’ingrédients issus de la pétrochimie mais plutôt des huiles végétales et seraient, selon les spécialistes, tout aussi efficaces que les crèmes habituelles.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations