A-Z Index

Julien Blanc Galéra

Quel était votre parcours académique lorsque vous avez postulé pour un stage à UNRIC ?

J’ai obtenu une licence de communication et d’information européenne à l’Institut Catholique de Toulouse, j’ai ensuite poursuivi mes études par un master en communication publique et politique à Bordeaux 3 en parallèle avec l’Institut d’Études Politiques de Bordeaux.

Lorsque j’ai postulé à UNRIC, j’étais diplômé d’une licence, après être intervenu dans le cadre des « simulations de l’ONU » sur le thème des enfants soldats où je représentais l’Iran.

Ces simulations permettent à de jeunes étudiants de comprendre la complexité des relations internationales et de la diplomatie, et de se glisser dans la peau d’un diplomate avec l’objectif de maitriser une solution globale et de trouver des solutions aux problèmes posés, en tenant compte de chaque partie prenante.

Ce parcours tourné à la fois vers la communication et la politique, m’a permis d’acquérir de nombreuses compétences que j’ai su mettre par la suite au profit d’un ancien Premier ministre, maire de Bordeaux, mais aussi auprès du président de l’UMP.


Quelles étaient vos principales tâches en tant que stagiaire à UNRIC ?

Tout d’abord le travail en équipe, avec de nombreux stagiaires issus des différents pays représentés au bureau, permet une approche multiculturelle et plurilinguistique des dossiers à traiter.   

Dans ce contexte-là, mes missions étaient d’assurer la promotion de l’ONU pour la France et Monaco à travers le pilotage d’évènements, la rédaction de revues de presse, ainsi que la traduction d’articles ou de tribunes.


Qu’avez-vous retenu de cette expérience ?
 

J’ai appris le travail en équipe dans un environnement international multiculturel, la rigueur dans les missions à accomplir et le compromis. Dans un environnement international, on doit apprendre, comprendre, et aborder les choses relativement. En résumé, « l’art du compromis ».


Ce stage vous a-t-il aidé dans votre carrière ? Si oui, comment ?

Ce stage m’a, en effet, permis d’acquérir une expérience dans l’approche internationale des sujets.

De par les missions variées et le travail en équipe, j’ai appris à raisonner de manière globale, et d’intégrer que la réflexion en équipe est toujours plus performante et efficace, qu’une réflexion personnelle. C’est d’ailleurs ce que j’applique aujourd’hui avec mes collaborateurs, qui sont sollicités pour avis sur toutes les décisions que je dois prendre.   


Quel est votre meilleur (et pire) souvenir de ce stage ?

Le meilleur souvenir : commencer une phrase en français, la poursuivre en anglais, avoir une première réponse en espagnol, et une interpellation en portugais, le tout dans une ambiance bienveillante et remplie de rigolade. Mais du travail de fond tout de même !

Ma mauvaise expérience ? Oublier d’enlever son badge « ONU » dans la rue, et tout le monde qui te regarde…


Quel tournant a pris votre carrière après avoir quitté UNRIC ?

Après mon stage à l’ONU, j’ai poursuivi par un master en communication publique et politique. Puis j’ai travaillé au cabinet du Maire de Bordeaux, ensuite au cabinet du président de l’UMP à l’époque. Depuis mars 2015, je suis directeur de cabinet et de la communication d’une ville de la région toulousaine. J’ai poursuivi mon engagement dans la politique, et j’ai été nommé depuis octobre 2016, Secrétaire départemental adjoint d’un parti politique ; de plus, j’exerce depuis 2015, mon mandat de conseiller municipal. J’enseigne, par ailleurs, depuis plus de 3 ans, la communication publique et politique à des étudiants de troisième année de licence.  


Que conseilleriez-vous à un futur stagiaire ?

Je lui dirais simplement d’aborder ce stage comme une opportunité professionnelle enrichissante, de profiter de chaque instant, de s’intéresser aux différentes missions de l’ONU, et surtout d’en profiter pour étoffer son carnet d’adresses que cela soit par les personnes rencontrées au cours de son stage, ou bien encore lors des évènements et des rencontres avec d’autres institutions.

 

Derniers articles

France et Monaco

4,256FansJ'aime
4,730SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,858FansJ'aime