A-Z Index

Simulations ONU | Model UN

Une simulation ONU modèle (MUN) est un jeu de rôle de la diplomatie multilatérale, un exercice de simulation des travaux de l’Assemblée générale et d’autres organes des Nations Unies pour initier les lycéens et étudiants à la citoyenneté mondiale.

Au cours de cet exercice, les participants travaillent en équipe pour défendre les positions d’un pays sur un thème de négociation. L’objectif est de négocier pour parvenir à l’adoption par consensus d’une résolution sur un sujet qui aura été décidé en amont de la préparation à ce jeu.

La simulation fait appel à des capacités de recherche (bien connaître le pays que l’on représente et ses positions sur un sujet déterminés, ses alliés et ses intérêts), des talents d’éloquence (défendre sa position à la tribune) et des aptitudes à la diplomatie. La simulation se déroule en général en anglais.

C’est l’occasion de mettre à profit les connaissances acquises au long de la scolarité et d’être confronté aux problématiques de gestion de crises et aux techniques de coopération internationale.

Vous êtes enseignant, éducateur, étudiant, et souhaitez organiser un exercice MUN dans votre établissement ?

1. Réunissez les compétences clés

L’équipe organisatrice du MUN réunit des compétences complémentaires. Il vous faudra donc idéalement vous entourer de personnes motivées possédant des compétences dans les domaines suivants :

  • Communication ;
  • Géopolitique ;
  • Négociation.

2. Choisissez un thème de négociation

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) offrent un large éventail de thèmes de négociation. Une fois le thème choisi, rassemblez une base de documents qui seront autant de ressources pour guider les recherches des participants. Les sites institutionnels et lettres d’information, comme par exemple celles d’UNRIC, vous aideront à définir la problématique et les enjeux du thème choisi, et à ne rien manquer de son actualité.

3. Etablissez un planning

Une simulation MUN se décompose en 2 phases :

  • La préparation (4 à 5 séances de 1h30 à 2h) ;
  • La journée de simulation proprement dite.

Les séances de préparation peuvent être programmées sur 4 à 5 semaines, à raison d’une séance par semaine. A l’issue de la dernière séance de préparation, il est souhaitable de laisser 15 jours aux élèves/étudiants pour finaliser leurs recherches et la rédaction de leurs discours.

4. Fixez les règles

La 1ère séance de préparation répond à plusieurs objectifs :

  • Décrire dans les grande lignes le déroulement d’une journée de simulation ;
  • Présenter les institutions onusiennes, en se concentrant sur l’institution dont vous avez choisi de simuler le fonctionnement ;
  • Présenter le thème de la négociation, ses enjeux, sa problématique ;
  • Attribuer aux délégations le pays qu’elles représenteront. Pour cela, il est recommandé d’organiser un tirage au sort des pays d’après une liste que vous aurez préalablement établie au regard du thème choisi. A l’issue du tirage au sort, chaque délégation aura pour mission d’établir une fiche d’identité du pays représenté.

5. Approfondissez la présentation du thème de la négociation

La 2ème séance de préparation permet d’approfondir les connaissances sur le thème de la négociation. Elle peut être menée avec des enseignants ou avec des professionnels travaillant sur le thème. Par exemple, si vous avez choisi le thème de l’éducation, n’hésitez pas à solliciter des représentants d’organismes comme l’UNESCO ou l’OCDE.

6. Travaillez la rédaction et l’interprétation du discours

Lors de la journée de simulation, les délégations réaliseront un discours exposant la position du pays qu’elles représentent, ses besoins et ses apports dans la négociation, en un temps que vous aurez déterminé (en général, 2 minutes 30 à 3 minutes). La 3ème séance sera l’occasion de préparer la rédaction du discours qui comportera 5 points essentiels :

  1. Les remerciements pour la possibilité de s’exprimer ;
  2. L’implication du pays représenté dans le thème de la négociation ;
  3. La situation politique, sociale, économique actuelle du pays représenté ;
  4. Son positionnement sur le thème traité ;
  5. L’esprit d’une possible résolution : propositions et solutions potentielles.

Dans un second temps, il sera utile de donner quelques conseils sur l’interprétation du discours : regard, voix, posture, rythme, …etc.

7. Enseignez l’art de la négociation

Organiser une négociation coopérative, prendre en compte les intérêts de chacun, adopter une approche « gagnant-gagnant », …etc., tout cela demande une argumentation de qualité et un comportement répondant à des normes et à des règles telles que la bonne foi, la flexibilité, ou encore la réciprocité des concessions. Il est bon de rappeler ces règles avant la journée de négociation, afin d’éviter tout conflit insoluble qui mènerait à l’échec de la négociation.

8. Réalisez une relecture des discours

Il est souhaitable d’encourager les délégations à parfaire la qualité de leur discours à travers quelques conseils tels que :

  • Ne soyez pas trop « généralistes » dans vos propos, n’oubliez pas que vous parlez au nom d’un pays, dont vous représentez les intérêts et défendez la position ;
  • Pensez à formuler des besoins, ainsi que des propositions de solutions, qui seront autant de points à discuter lors des négociations ;
  • Pensez à adapter vos salutations aux personnes présentes : Monsieur le Président, Madame la Vice-Présidente, Madame la représentante du Secrétaire général.

9. Organisez la journée de simulation sans omettre aucun détail

La journée de simulation consiste à reproduire le fonctionnement d’un débat au sein des institutions des Nations Unies. Le décor, les costumes, la scénarisation de la journée vous aideront à créer un climat propice à la négociation : drapeaux, chevalets, costumes formels, discours officiels, …etc., sont autant d’éléments indispensables à la réussite de l’exercice.

10. Récompensez les délégations

La réussite d’un exercice MUN est d’abord collective : les délégations sont parvenues, par leur implication, leur créativité, leur talent, à produire des solutions pour un meilleur avenir, et rédiger ensemble un projet de résolution adopté à l’unanimité ! Il est donc temps de les féliciter et leur remettre une attestation de participation ou un diplôme pour en attester. Les meilleures délégations, qui se seront démarquées par la qualité de leur discours, leur aptitude à négocier, ou leur capacité à intégrer les valeurs des Nations Unies, pourront également se voir remettre une distinction symbolique, comme celle de la meilleure délégation, des meilleurs orateurs, ou du meilleur esprit de négociation.

Téléchargez le message du Secrétaire général s’adressant aux participants d’une simulation ONU Modèle (Français / Anglais ).

Quelques ressources documentataires pour vous préparer à l’exercice :

France et Monaco

4,099FansJ'aime
3,557SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,406FansJ'aime

Nos Partenaires

Depuis 2006, UNRIC participe à la simulation ONU organisée chaque année par l’association SimONU et Kedge Business School Marseille, une école de commerce qui entend mettre le développement durable au centre de ses enseignements.