Lancement d’une initiative pour renforcer les liens entre l’ONU et les universitaires

18 novembre 2010 – Plus de 300 présidents d’université, membres du corps professoral et étudiants se sont réunis jeudi au siège de l’ONU, à New York, pour le lancement d’Impact Académique, une initiative de l’ONU destinée à créer des partenariats entre l’organisation internationale, le monde universitaire et les centres d’enseignement supérieur, afin de promouvoir une culture de la responsabilité sociale intellectuelle.

« En partageant les idées, au-delà des frontières et des disciplines, nous pouvons trouver des solutions à tous les problèmes liés entre eux qui causent tant de souffrances dans le monde », a estimé le Secrétaire général, Ban Ki-moon, dans un discours prononcé pour l’occasion.

Pour le lancement de cette initiative du Département de l’Information (DPI) du Secrétariat général, une conférence de deux jours est organisée au siège de l’ONU, au cours de laquelle les participants s’engagent sur dix principes issus de la Charte de l’ONU, de la Déclaration universelle des droits de l’homme et des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), les objectifs définis en 2000 par les Etats membres de l’ONU pour améliorer le sort de l’humanité et lutter contre la pauvreté avant 2015.

Quelques 500 institutions de plus de 90 pays qui ont répondu à l’appel de l’ONU pour participer à ce programme, en s’engageant à entreprendre au moins une activité ou un projet par an qui favorise concrètement la mise en œuvre de ces dix principes.

« Nous ne vous demandons pas de nous donner votre propriété intellectuelle, mais votre dynamisme, votre énergie et votre engagement. Vous tirez une immense satisfaction personnelle de l’enseignement, de l’apprentissage et de la recherche. Vous obtiendrez encore plus de fierté en voyant votre bourse d’étude aider les gens à faire face à leur quotidien », a ajouté Ban Ki-moon.

Il a également détaillé le rôle important que les universitaires et les intellectuels ont joué auprès de l’ONU dans le passé et dans le présent, soulignant « l’impact positif que ce nouveau partenariat plus étroit pourrait avoir dans l’avenir ».

« En formalisant nos relations aujourd’hui, nous pouvons amplifier l’impact important de la communauté universitaire. Une seule idée peut générer une percée qui permet d’économiser des millions de vies. Une nouvelle technologie peut épargner des contraintes aux populations. Même une théorie peut déverrouiller des actions pour la paix », a conclu le Secrétaire général.

La première conférence d’Impact Académique se déroulera à la mi-décembre, au Centre Niemeyer, situé dans les Asturies, en Espagne. Ce centre, qui porte le nom du dernier survivant de l’équipe d’architectes qui a conçu le siège de l’ONU il y a 63 ans, sera inauguré à cette occasion, qui correspond aussi au 103ème anniversaire de l’architecte brésilien.

« Oscar Niemeyer a mis la précision de son art au service de son ingéniosité et de son audace », a rappelé le Secrétaire général adjoint de l’ONU à la communication et l’information du public, Kiyo Akasaka. « Sa remarque célèbre, selon laquelle il n’était pas « attiré par la ligne droite, dure et inflexible, créée par l’homme », résume l’esprit de l’Impact Académique, où la distance qui sépare l’intention et le résultat n’est pas toujours linéaire, mais enrichie par des détournements de création qui peuvent donner une solution », a-t-il conclu.

Centre d’actualités ONU