A-Z Index

COVID-19 et réseaux sociaux : et si on prenait le temps de réfléchir ?

Avec la pandémie de COVID-19, une véritable « infodémie » s’est propagée, une déferlante d’informations mais aussi de désinformations, intox et manipulations. Pour freiner cette vague, l’ONU invite les usagers à prendre le temps, à réfléchir avant de partager sur les réseaux sociaux.

La campagne « Pause », lancée le 30 juin à l’occasion de la Journée mondiale des réseaux sociaux, propose à chacun de revoir sa façon de recevoir et transmettre des informations. Comment ?  En s’arrêtant pour prendre le temps de vérifier les informations avant de les relayer.

Trop souvent, l’impulsion est générée par l’émotion suscitée par un post ou un tweet. Que ce soit de l’enthousiasme, de la colère, de la tristesse, de la surprise, ces émotions se traduisent par un commentaire, un partage, un émoji souriant ou rageur.

Ne pas céder à ses émotions

Les recherches montrent qu’un moyen important de réduire la désinformation consiste à créer une culture de la pause, même de quelques secondes, pour réfléchir au contenu avant de le partager.

Prendre une pause, avant de partager permet de placer sa raison avant ses émotions. Cela donne le temps de vérifier l’information, sa source, sa date, de voir si telle ou telle affirmation n’a pas déjà été dénoncée comme une manipulation et d’évaluer si un contenu vaut la peine d’être partagé.

Sur notre site vous trouverez un certain nombre d’info et intox sur le COVID-19 que l’ONU, en particulier l’OMS, a déjà passé au crible. De nombreux médias ont également des services de « fact checking » (vérification des faits »).

Avec cette campagne, les Nations Unies souhaitent encourager les utilisateurs des réseaux sociaux à lutter contre la désinformation autour du Covid-19 en faisant une pause avant de partager le contenu et les histoires avec nos proches, nos amis et nos collègues.

Devenez des passeurs d’informations vérifiées 

Outre cette culture de la « pause » tout le monde peut aussi jouer un rôle en diffusant des informations fiables sur COVID-19 grâce à l’initiative de l’ONU appelée « Vérifié », Verified en anglais.

Des milliers de personnes ont déjà rejoint cette initiative en tant que « volontaires de l’information ». Vous pouvez aussi participer et recevoir des informations fiables que vous pourrez à votre tour partager.

Derniers articles

Brèves : lettre d’information numéro 27

Retrouvez l'essentiel de l'actualité ONU en Europe dans notre lettre d'information hebdomadaire en français « Brèves : l’actualité onusienne en Europe. L'ONU et la Belgique, la France, le Luxembourg, Monaco, l’Union européenne ».

Le port d’Anvers : pionnier des ports durables

Série #SDGActors Le port d’Anvers (Port of Antwerp) s’est engagé à être un « port...

MoralScore : consommer en fonction de ses valeurs morales...

Série #SDGActors - Choisir une banque, un parfum ou un nouveau téléphone en prenant...

Brèves : lettre d’information numéro 26

Lettre d'information en français | Brèves : l’actualité onusienne en Europe. L'ONU et la Belgique, la France, le Luxembourg, Monaco, l’Union européenne.

Post COVID-19 : les Français de plus en plus...

Pendant la période de confinement, environ un tiers des Français ont changé leur comportement...

France et Monaco

4,198FansJ'aime
4,096SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,570FansJ'aime