A-Z Index

COVID-19 : la Poste française, premier soutien de l’initiative Post4Health des Nations Unies

Le Groupe La Poste (France) s’est engagé à soutenir l’initiative Post4health, lancée par l’Union postale universelle (UPU), agence spécialisée des Nations Unies, afin de soutenir l’engagement des opérateurs postaux à travers le monde dans les campagnes de vaccinations contre la COVID-19.

Avec plus de trois milliards d’habitants vivant dans les zones rurales ou reculées, la réussite de la distribution des vaccins contre la COVID-19 constitue assurément le plus grand défi logistique qui ne se soit jamais posé à l’humanité. L’initiative Post4health (les postes pour la santé) vise à renforcer la capacité des postes à être un acteur des politiques de santé, en distribuant des produits et des services sanitaires.

La Poste française a été la première organisation à soutenir cette initiative, avec une contribution de 100 000 dollars. La seconde contribution est venue du gouvernement japonais avec un don de 300 000 dollars.

Service essentiel en temps de pandémie

« Nous croyons au multilatéralisme et à ses vertus, en particulier dans un moment de crise comme celui que nous traversons », a expliqué Jean Paul Forceville, directeur des Relations européennes et internationales du Groupe La Poste dans un entretien avec UNRIC, rappelant que la France était l’un des cinq plus gros contributeurs au budget de l’UPU.

La Poste a des missions parfois mal connues du grand public qui sont cruciales en temps de pandémie comme la distribution des aides sociales et le maintien des versements aux personnes les plus en difficulté, la livraison de repas à domicile, ou le transport de médicaments pour les personnes qui ne peuvent se déplacer à la pharmacie. De plus, pendant les confinements, le service « Veiller sur mes parents » qui consiste à des visites des facteurs ou factrices à des personnes isolées, a été rendu gratuit, rappelle Jean Paul Forceville.

« Les postes sont un service essentiel pendant cette pandémie. Partout elles ont eu un rôle renforcé durant les périodes de confinement. Nous voulons maintenant mobiliser les postes, partout où cela est possible, pour les campagnes de vaccination », explique Olivier Boussard, coordonnateur du programme Mobilisation des ressources et engagement des acteurs extérieurs de l’UPU, qui a lancé Post4health.

Toucher les populations les plus isolées

L’objectif global le plus urgent de l’initiative Post4Health de l’UPU est d’exploiter et de mobiliser le réseau postal pour la distribution sur le dernier kilomètre des vaccins contre la COVID-19 et du matériel et des équipements médicaux indispensables, dans la mesure du possible, ainsi que pour l’organisation de campagnes de sensibilisation et d’information.

« Un des rôles des postes que l’initiative va soutenir est la diffusion d’informations pertinentes aux populations et aux collectivités mal desservies ou situées dans des zones reculées. Les bureaux de poste pourraient également servir de centres d’information ou d’inscription des citoyens dans le cadre des campagnes de vaccination, par exemple », précise Olivier Boussard.

Post4Health pourra aussi aider les postes à acquérir des équipements essentiels pour transporter des vaccins et autres matériels d’équipements médicaux. Si certains vaccins nécessitent des chaines du froid à très basse températures, pour d’autres, une chaîne du froid traditionnelle suffit. « Nous pouvons, par exemple, aider les postes à acquérir des glacières spécialement prévues pour ce type de vaccin », poursuit M. Boussard.

A ce jour, un quart des services postaux dans le monde sont déjà impliqués dans les services sanitaires liés à la lutte contre la COVID-19 ou les campagnes de vaccinations à un degré ou un autre, indique M. Boussard et leur rôle et leur nombre devraient s’accroitre. « Il est important de bâtir ou consolider le rôle des postes dans les politiques de santé ».

UPU regroupe des postes de 192 pays, soit 5 millions d’employés et 650 000 installations à travers le monde.

« Nous sommes engagés dans une course pour vacciner le monde ; une course que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre. (…) Il y a, globalement, plus de trois milliards de personnes vivant dans des zones rurales éloignées. La distribution des vaccins à ces communautés constitue un immense défi à relever qui exige une réponse internationale », déclarait Bishar A. Hussein, Directeur général du Bureau international de l’Union postale universelle au lancement de cette initiative.

 

 

 

 

 

 

 

 

Derniers articles

France et Monaco

4,253FansJ'aime
4,671SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,844FansJ'aime