A-Z Index

Emmanuel Macron : atteindre les Objectifs de développement durable est un impératif

Le président français, Emmanuel Macron, a estimé qu’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) « n’a jamais été aussi difficile et aussi impératif qu’aujourd’hui » et a fixé trois priorités : la santé pour tous, le soutien aux pays les plus fragiles, le climat et la biodiversité. 

M. Macron a fait ces déclarations lors de l’événement de haut niveau sur la finance pour le développement qui a réuni jeudi une cinquantaine de chefs d’Etats et de gouvernement, à l’invitation du Secrétaire général de l’ONU António Guterres, du Premier ministre canadien Justin Trudeau et du Premier ministre de Jamaïque, Andrew Holness.

Besoin d’un leadership visionnaire

« Dans le cadre de la reprise après COVID-19, nous avons besoin d’un leadership visionnaire basé sur l’unité et la solidarité. Il n’est pas question de revenir aux anciens cadres et systèmes discrédités qui ont créé cette fragilité. Nous devons reconstruire en mieux. Les économies doivent être au service des gens. Elles doivent renforcer les liens sociaux », a de son côté rappelé le Secrétaire général de l’ONU, dans son introduction. 

« Vous l’avez dit il y a quelques semaines, Monsieur le Secrétaire général, cher António, atteindre les Objectifs de développement durable n’a jamais été aussi difficile et aussi impératif qu’aujourd’hui. C’est ce que démontre la crise du COVID-19 », a déclaré le président français.

« Comme toujours, cette crise a montré que les plus vulnérables payent une fois encore le plus lourd tribut », a-t-il poursuivi, car la crise, au-delà de l’aspect sanitaire, « approfondit considérablement les défis auxquels nous étions déjà confrontés : l’accroissement des inégalités entre nos pays, dans nos pays, y compris les inégalités de genre, l’augmentation de la pauvreté, la mise en danger de la sécurité alimentaire, le développement des fragilités, des instabilités ». 

Alors que nous assistons à une remise en cause du multilatéralisme et de la coopération internationale, « nous n’avons jamais eu autant besoin d’action collective et de coopération », a insisté le chef de l’Etat.

Lors de cette réunion, plusieurs responsables des Nations Unies et gouvernementaux ont plaidé en faveur d’un appui financier plus important aux pays en développement dont la vulnérabilité a été accentuée par la pandémie de COVID-19. (Lire ici)

Un test pour notre crédibilité collective 

Le président français a détaillé trois priorités : la santé pour tous, l’appui aux pays les plus fragiles face à la pandémie, en particulier en Afrique, le climat et la biodiversité.

« Si nous ne sommes pas, collectivement, à la hauteur du moment, de la solidarité que nous devons à nos partenaires africains, très clairement, l’ensemble de l’Agenda 2030 pour le développement sera remis en cause. Très clairement, c’est l’avenir tout entier de l’Afrique qui sera compromis. Ce que je suis en train de dire est un test pour notre crédibilité collective, notre propre avenir. Un test qui se joue maintenant », a insisté le chef de l’Etat. 

Pour lui, « L’Afrique doit être au cœur de notre agenda dans les prochaines semaines, qu’il s’agisse du G7 comme du G20 ». 

Il a annoncé que la France organisera le 12 novembre prochain, dans le cadre du Forum de Paris sur la paix, un Sommet de toutes les banques publiques de développement pour « bâtir une nouvelle et puissante coalition réunissant l’ensemble des 450 banques publiques de développement » et « nous donner réellement les moyens d’une action collective contre le COVID-19 et en faveur du climat et des ODD ».

« Nous avons en effet besoin de travailler autour de ces priorités, et en effet de redonner à cet agenda multilatéral, autour des Nations Unies, encore plus de force et de vigueur, en nous réengageant sur le plan financier, ce que nous avons fait ces dernières semaines, en nous réengageant aussi en inventant d’autres formes de coopération », a conclu le président français.

A la suite de cet événement de haut niveau, qui s’est déroulé en vidéo conférence, six groupes de travail ont été constitués et devront rendre leurs conclusions à la mi-juillet.

L’intégralité de l’intervention du président français à retrouver ici 

En savoir plus sur la France et les ODD.

Derniers articles

Brèves : lettre d’information numéro 26

Lettre d'information en français | Brèves : l’actualité onusienne en Europe. L'ONU et la Belgique, la France, le Luxembourg, Monaco, l’Union européenne.

Post COVID-19 : les Français de plus en plus...

Pendant la période de confinement, environ un tiers des Français ont changé leur comportement...

COVID-19 : des cartes pour se déplacer en respectant...

Avec la fin du confinement en Europe, « Restez à distance » a succédé au « Restez...

Brèves : lettre d’information numéro 25

Lettre d'information en français | Brèves : l’actualité onusienne en Europe. L'ONU et la Belgique, la France, le Luxembourg, Monaco, l’Union européenne.

75ème anniversaire de la Charte des Nations Unies –...

A l'occasion du 75ème anniversaire de la Charte des Nations Unies, le Secrétaire général,...

France et Monaco

4,198FansJ'aime
4,086SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,568FansJ'aime