Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie

A l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie célébrée le 17 mai, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, appelle à soutenir les personnes LGBTIQ+ face aux discriminations croissantes :

« Partout dans le monde, les personnes LGBTIQ+ sont discriminées pour le simple fait d’être elles-mêmes. Et la pandémie de COVID-19 exacerbe la situation.

L’ONU a constaté que, depuis le début de la pandémie, la discrimination, la violence, les discours de haine, l’exclusion sociale et économique, la stigmatisation et les obstacles à l’accès aux soins de santé, à l’éducation, à l’emploi et aux services de base s’étaient aggravés pour les personnes LGBTIQ+. Des mesures préoccupantes ont été prises pour annuler les protections juridiques et sociales de leurs droits humains fondamentaux.

La lutte contre les inégalités et l’action pour ne pas faire de laissés-pour-compte en garantissant l’égalité des droits de chaque personne sont les piliers du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Parmi les efforts de relèvement de la pandémie visant à instaurer une société meilleure, nous devons prendre des mesures concrètes pour abroger les lois discriminatoires, lutter contre la violence et la discrimination fondées sur l’orientation sexuelle, l’identité de genre et les caractéristiques sexuelles, et combattre les causes profondes de ces injustices.

L’ONU défend la dignité humaine et les droits de toute personne, y compris les LGBTIQ+. Œuvrons ensemble à construire un monde inclusif où chaque personne peut vivre libre et égale en dignité et en droits, indépendamment de qui elle est, où elle vit et qui elle aime. »

Liens annexes :

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansLike
5,015FollowersFollow

Belgique et Luxembourg

2,869FansLike