A-Z Index

Sahel : la muraille verte qui rapproche les peuples

La Grande Muraille verte qui traverse la région du Sahel est, contrairement aux murs frontaliers actuels, un mur qui unit. Ce pourrait être une des solutions aux crises sécuritaires et humanitaires de la région qui seront abordées lors d’une conférence le 20 octobre 2020 à Copenhague.

Le gouvernement danois, en partenariat avec le gouvernement allemand, l’Union européenne et les Nations Unies, organise un événement humanitaire de haut niveau sur le Sahel central. L’événement se termine aujourd’hui par une table ronde ministérielle sur la situation sécuritaire et humanitaire.

Au Burkina Faso, au Mali et au Niger, plusieurs crises complexes se développent à une vitesse inquiétante avec des niveaux de violence armée, de faim, de pauvreté et de violations des droits des femmes sans précédent.

Selon le Secrétaire général des Nations Unies, récemment interviewé par le Monde, « plus de la moitié de la population se trouve dans une situation alimentaire tragique. La moitié des enfants de 6 à 14 ans ne vont plus à l’école. Quatre à cinq mille établissements ont fermé du fait de l’insécurité, tout comme des dizaines de centres de santé ne fonctionnent plus. »

Des vulnérabilités exacerbées par le changement climatique. La région se réchauffe à un rythme une fois et demie plus rapide que la moyenne mondiale, avec des pluies imprévisibles et des inondations fréquentes qui menacent les agriculteurs et les éleveurs.

Pour António Guterres « la réponse internationale doit être plus forte. Ce qui se passe dans cette région n’est pas seulement une menace pour ses populations. C’est une menace pour nous tous. »

Alors qu’un rapport publié par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) appelle à des solutions durables aux crises humanitaires dans les pays de la région, les graines d’une réponse durable ont déjà été plantées.

La Grande Muraille verte (GMV) est un projet mené par l’Union africaine qui vise à faire pousser des arbres et à augmenter les surfaces fertiles dans la région du Sahel, notamment au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Une solution probante aux menaces urgentes qui pèsent non seulement sur le continent africain, mais aussi sur la communauté mondiale dans son ensemble, notamment le changement climatique, la sécheresse, la famine, les conflits et les migrations. Contrairement aux murs frontaliers actuels, la Grande muraille verte est un mur qui unit.

Plus que partout ailleurs dans le monde, le Sahel est en première ligne du changement climatique et des millions d’habitants sont déjà confrontés à ses effets dévastateurs. Les sécheresses persistantes, le manque de nourriture, les conflits liés à la diminution des ressources naturelles et les migrations massives vers l’Europe ne sont que quelques-unes de de ses nombreuses conséquences.

En seulement dix ans et alors qu’elle n’est réalisée qu’à 15 %, la Muraille redonne déjà vie aux paysages dégradés de l’Afrique et offre une sécurité alimentaire, des emplois et une raison de rester pour les millions de personnes qui vivent sur son chemin. Une fois achevée, la GMV sera la plus grande structure vivante de la planète, trois fois la taille de la Grande Barrière de corail.

Au Burkina Faso, au Mali et au Niger, environ 120 communautés sont concernées, et une ceinture verte a été créée sur plus de 2 500 hectares de zones dégradées et de terres arides avec plus de deux millions de graines et de plants plantés à partir de cinquante espèces d’arbres indigènes. Cependant la GMV demeure confrontée à un financement insuffisant, imprévisible et incertain.

La GMV fait l’objet d’une attention croissante de la communauté internationale. Ce programme phare pour lutter contre la dégradation des terres, la désertification, la sécheresse, le changement climatique, la perte de biodiversité, la pauvreté, les conflits et l’insécurité alimentaire, contribue en effet à la réalisation de 15 des 17 Objectifs de développement durable.

Ce mur a le potentiel de servir de lien pour une approche globale des crises humanitaires, économiques, écologiques et sécuritaires dans la région. La table ronde ministérielle, qui se déroule aujourd’hui, est l’occasion de faire avancer ce programme.

En savoir plus :

– La Grande Muraille verte : https://www.greatgreenwall.org/

– Evénement humanitaire de haut niveau sur le Sahel central : https://www.unocha.org/centralsahel2020

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansLike
5,069FollowersFollow

Belgique et Luxembourg

2,869FansLike