Sept infos à connaître sur les Casques bleus

La Journée internationale des Casques bleus est célébrée chaque année le 29 mai. Depuis 76 ans, des missions de paix des Nations Unies ont protégé les civils et œuvré à une paix durable sur quasiment tous les continents.

Des études montrent que la présence de soldats de la paix des Nations Unies dans les zones de conflit se traduit par moins de morts de civils et moins de violence. 

11 missions

Pas moins de 11 opérations de maintien de la paix sont actuellement en cours.

Cinq d’entre elles se trouvent en Afrique. Les forces armées de l’ONU sont déployées au Sahara occidental, en République démocratique du Congo, en République centrafricaine, au Sud-Soudan et au Soudan. 

L’Europe est aussi un terrain d’intervention, des missions sont actuellement basées au Kosovo/Serbie et à Chypre. 

Le Proche-Orient est la zone la plus ancienne où les Casques bleus sont intervenus. Ils sont aujourd’hui présents notamment au Liban et en Israël/Syrie.

La mission entre l’Inde/Pakistan est l’unique en Asie.

Deux millions de Casques bleus

Au cours des 76 dernières années, 2 millions de femmes et d’hommes, originaires de 125 pays, ont participé au sein de 71 opérations de maintien de la paix. 

Les plus importants pays contributeurs de troupes sont le Bangladesh, l’Inde, le Pakistan et le Rwanda avec environ chacun 6000 soldats. 

Actuellement, environ 72 000 personnes servent sous drapeau onusien soit l’équivalent de l’armée britannique. 

Moins de 10% de femmes

D’ici 2028, la mission de maintien de la paix des Nations Unies a pour objectif d’augmenter le nombre de femmes dans ses rangs. Elle compte pour le moment seulement 6249 femmes, soit moins de 10% de l’effectif total.

Plus de 4000 morts

Depuis le débat des opérations de maintien de la pays, 4370 Casques bleus ont perdu la vie en opération. La maladie a emporté 1600 d’entre eux, 1400 ont été victimes d’accidents, et 1300 d’actes de malveillance (attentats, meurtres…). Cette journée leur rend hommage.

Un budget serré

Le budget annuel des opérations de maintien de la paix de l’ONU s’élève à 6,1 milliards de dollars, soit seulement 0,5 % des dépenses militaires mondiales. C’est nettement inférieur au budget des Jeux olympiques de Paris par exemple, qui coûtent 10 milliards de dollars.  

Les États-Unis (27,89 %), la Chine (15,2 %) et le Japon (8,5 %) sont les contributeurs les plus importants au budget de la force armée des Nations Unies.

La France est le sixième contributeur, collectivement les Etats membres de l’Union européenne sont les seconds plus gros contributeurs.

La plus grande mission

La mission la plus grande est la MONUSCO, basée en République démocratique du Congo. Elle a succédé en 2010 à la MONUC qui était déjà présente depuis 10 ans. Son budget annuel est de 1,13 milliard de dollars, et elle est composée de  23 000 soldats de la paix. 

Un prix Nobel

En 1988, les forces de maintien de la paix des Nations Unies ont reçu le prix Nobel de la paix, pour leurs actions dans des territoires déchirés par les conflits.

« Les forces de maintien de la paix des Nations Unies ont, dans des conditions extrêmement difficiles, contribué à réduire les tensions là où un armistice a été négocié mais où un traité de paix n’a pas encore été établi », a déclaré le Comité Nobel dans son communiqué.  

 

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansJ'aime
5,379SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,869FansJ'aime