Traite d’êtres humains : l’ONUDC, l’UE et la Belgique s’engagent

La Journée mondiale de la lutte contre la traite d’êtres humains a été célébrée le 30 juillet 2023 en Belgique et dans le monde entier avec un appel retentissant à « atteindre chaque victime de la traite, en ne laissant personne de côté ». L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), les partenaires européens et belges ont uni leurs forces pour marquer la Journée mondiale et sensibiliser le public par le biais de la campagne « Cœur bleu ».

Actions en Belgique

La campagne belge a été officiellement lancée le 24 juillet à Liège par le vice-premier ministre et ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne. Rejoint par le bourgmestre Willy Demeyer, le directeur de SÜRYA Christian Meulders et l’ONUDC, l’événement a rassemblé des représentants du gouvernement, des magistrats, des forces de l’ordre spécialisées, l’ONU et des partenaires de la société civile.

Afin de mieux informer les victimes et le public qui pourrait suspecter un cas de traite, le ministre a également annoncé la mise en place d’une nouvelle ligne d’assistance téléphonique 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (078/055.800) en Belgique. Le site web https://www.stophumantrafficking.be/fr est désormais disponible en 24 langues. Ilias Chatzis, chef de la section anti-traite d’êtres humains de l’ONUDC, a envoyé un message clair : « la traite des êtres humains existe toujours et nous devons continuer à travailler ensemble pour y mettre fin ».

Le 30 juillet, plus de 20 villes belges, dont Bruxelles, Arlon, Bruges et Ypres, ont illuminé leurs monuments les plus célèbres en bleu pour soutenir la campagne Cœur bleu. Le Manneken-Pis a de nouveau porté son costume bleu à Bruxelles, comme l’an dernier. L’ONG partenaire PAG-ASA a organisé des stands d’information pour mobiliser le public à Bruxelles, à Louvain et à Louvain-La-Neuve.

Cette année, l’ONUDC est également reconnaissant pour le partenariat avec les  Schtroumpfs, les Belgian Cats, le Comité olympique belge, le Belgian Cycling, Xocolate et la Fondation Samilia qui soutiennent la campagne.

L’Union européenne s’engage

À l’approche de la Journée mondiale, le coordinateur européen de la lutte contre la traite des êtres humains, Diane Schmitt, et l’ONUDC ont publié une déclaration commune soulignant l’importance de la sensibilisation, de la détection précoce des victimes et de leur protection.

Dans cette déclaration, John Brandolino, directeur de la Division des traités de l’ONUDC, a reconnu « l’Union européenne comme un partenaire clé de l’ONUDC » et a souligné les efforts communs pour « renforcer les réponses globales à la traite des êtres humains ». Grâce à des actions conjointes menées en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient, l’UE et l’ONUDC donnent aux pays partenaires les moyens de mieux détecter la traite d’êtres humains, de mieux aider et de protéger les victimes.

L’impact de la campagne Cœur Bleu s’étend au-delà des frontières, avec le soutien durable de partenaires comme l’UE et la Belgique. Grâce au dévouement d’acteurs de la société civile comme PAG-ASA, SÜRYA et Payoke, nous pouvons renforcer les efforts mondiaux pour mettre fin à la traite des êtres humains (#EndHumanTrafficking) et réaliser la promesse centrale des Objectifs de développement durable de « ne laisser personne de côté ».

 

Plus d’informations

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansJ'aime
5,379SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,869FansJ'aime