A-Z Index

AG76 : Albert II de Monaco appelle à une reconstruction post-covid verte et durable

A la tribune de l’Assemblée générale, le Prince Albert II de Monaco a déclaré dans un message vidéo préenregistré, que le monde post-COVID-19 se doit d’être plus résilient et durable et exige de repenser les modes de production et de consommation. « Une gestion rigoureuse de la crise et un soutien conséquent à sa population et à ses entreprises ont permis à la Principauté de surmonter jusqu’ici cette tempête inédite », a-t-il souligné.

L’action publique a démontré qu’elle conservait une place essentielle dans la résolution des défis mondiaux, a-t-il poursuivi, regrettant néanmoins que la réponse soit demeurée fragmentée.  Le Prince a estimé que la solution ne peut venir que d’une action collective déterminée dont la clef de voûte est le multilatéralisme.  « Le multilatéralisme n’est pas une option, c’est une nécessité. »  Nous devons faire le choix de la coopération équilibrée, celle qui accepte les discussions, les désaccords, les médiations, pour trouver des solutions communes, guidées par les principes et idéaux de la Charte des Nations Unies, a-t-il martelé.

Le Prince a déclaré que la réduction de la fracture numérique apparaît comme une priorité alors que 3 milliards de personnes n’ont pas accès à l’Internet.  « Il y a trois ans, je lançais le programme Extended Monaco, pour bâtir le Monaco de demain, plus écologique et mieux connecté », a-t-il rappelé.  Mieux préparée, la Principauté a su maintenir l’activité économique, ses services sociaux, éducatifs et culturels, même au plus fort de la crise, a-t-il argué.  Il a déclaré qu’un subtil équilibre reste à trouver « entre, d’une part, la désinformation, le discours de haine, les théories complotistes et, d’autre part, le respect des libertés fondamentales ».

Les mesures prises pour enrayer l’épidémie ont également eu de lourdes conséquences sur la santé mentale et le bien-être des populations, a poursuivi le Prince.  « Cet aspect a d’ailleurs été probablement sous-estimé et il est essentiel que chacun puisse retrouver une vie normale. »  Pour un très grand nombre d’entre nous, un épanouissement personnel s’exprime aussi par la pratique d’une activité sportive, a-t-il noté, en ajoutant que le sport contribue de fait à la réalisation des Objectifs de développement durable.  Il a souligné la nécessité de ne pas laisser la pandémie retarder la réalisation desdits objectifs, ajoutant que celle-ci a mis en lumière les inégalités inhérentes aux systèmes agroalimentaires.

Le Prince a aussi appelé tous les États à faire preuve de la plus haute ambition lors de la révision de leurs contributions déterminées au niveau national dans la lutte contre les changements climatiques et à adopter des mesures fortes lors de la prochaine COP26 de Glasgow.

« La reconstruction post-COVID se doit d’être verte et durable et, j’irai plus loin, fondée sur la nature. »  La pandémie nous a rappelé à quel point la destruction des écosystèmes pouvait s’avérer coûteuse et dangereuse pour l’être humain, a-t-il dit, en plaidant en faveur de « mesures concrètes » pour la protection de la nature.  À ce titre, la COP15 de la CDB (Convention sur la diversité biologique) nous offre une occasion unique d’adopter un cadre mondial ambitieux pour la préservation de la biodiversité, a-t-il espéré.

Il a en outre estimé que la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable offre une opportunité pour une action collective en vue de lutter contre la dégradation des océans et les menaces provenant de l’activité humaine.

Le Prince a ajouté que Monaco concentre son action au niveau international sur la lutte contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.  Il a salué la récente nomination de la nouvelle mandataire mondiale pour « Toutes les femmes, tous les enfants », Mme Kersti Kaljulaid, Présidente de la République d’Estonie, « dont la noble mission sera de nous mobiliser sur les besoins en matière de santé des femmes et des enfants ».

Mettant en garde contre une faillite commune face à la crise climatique, il a indiqué que le point de non-retour est extrêmement proche.  « Face à un risque existentiel, il n’est plus possible de temporiser. »  Le Prince a donc appelé à « replacer le multilatéralisme au cœur de notre action, utiliser tous les outils à notre disposition pour accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et répondre aux besoins de nos peuples et de la planète avant que nos excès ne deviennent irréversibles ».

Source : Couverture des réunions & communiqués de presse

Discours de S.A.S. le Prince Albert II – 76ème Assemblée générale des Nations Unies, 23 septembre 2021

Retrouvez plus d’informations sur la 76ème Assemblée générale des Nations Unies.

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansLike
5,015FollowersFollow

Belgique et Luxembourg

2,869FansLike