A-Z Index

Développement durable en Belgique : trois projets d’étudiants lauréats d’un concours UNRIC

Série #SDGActors

Trois projets innovants pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), portés par 13 étudiants de la Solvay Brussels School of Economics & Management (Université Libre de Bruxelles) ont reçu un prix à l’issue d’un concours organisé par le Centre régional d’information des Nations Unies (UNRIC).

Ils ont été sélectionnés parmi 288 étudiants de troisième année en bachelier sciences économiques qui, en février 2021, avaient reçu une formation de la part d’UNRIC sur les 17 ODD.

Après cette formation, les étudiants ont tous reçu la tâche de programmer une application qui réaliserait un modèle économique atteignant un ou plusieurs ODD. A la fin de l’année académique, 10 projets sur 70 ont été soumis par l’université à un jury d’UNRIC, qui a sélectionné 3 équipes lauréates, selon les critères d’originalité, pertinence, faisabilité et transversalité des ODD.

Projet Greenback par Kelly Montesinos Estrada, Bich Nguyen, Laetitia Orfila, Sarah Schiltz et Thuy Vo
Photo des élèves de l'ULB- Groupe Greenback
Equipe « Greenback »

« Greenback » (remise verte) est une plateforme de cashback innovante promouvant un comportement responsable. Les utilisateurs pourront y effectuer leurs achats tout en contribuant à un avenir durable pour la société́ car une partie des cashbacks sera reversée à des actions durables que les entreprises participantes pourront choisir. Le projet inclura des entreprises et start-ups prometteuses sélectionnées pour leurs produits durables, leur gestion des déchets, l’utilisation de ressources renouvelables, les conditions de travail, l’égalité des genres, le caractère social, etc.

Les créateurs : « Les catastrophes naturelles et sociales récentes auront permis à nombre d’individus d’ouvrir les yeux sur l’urgence croissante de modifier nos comportements de consommation. En passant par notre plateforme pour effectuer leurs achats habituels, ils contribueront ainsi à petit pas et à leur échelle, à une économie durable et à un monde plus vert, plus équitable pour tous. Si nous pouvions rêver, les utilisateurs de l’application pourraient à leur rythme adapter leur comportement de consommation. »

Projet Easy Intimacy par Mohammad Aharchi Azami, Dior Fazliu, Ali Kalli, Diego Kleinig et Mathieu Köhler
Photo des élèves de l'ULB- Groupe Intimacy
Equipe « Easy Intimacy »

« Easy Intimacy » (intimité facile) est une application qui permettra à chacun d’avoir accès facilement aux biens et services intimes essentiels tels que les toilettes, les protections hygiéniques et les moyens de contraception. L’application contiendra une carte interactive qui répertoriera les lieux importants dans la vie intime de chaque bruxellois.

Les créateurs : « Sur les réseaux sociaux il y a de plus en plus d’associations qui essaient d’aider la population dans leur vie intime, certaines luttent contre la précarité menstruelle en distribuant des protections hygiéniques gratuitement, d’autres se battent contre les maladies sexuellement transmissibles et pour l’égalité de tous concernant l’accès aux moyens de contraception. Cependant, il est difficile pour quelqu’un dans le besoin de savoir que cela existe. C’est pourquoi, nous avons eu l’idée de centraliser tout cela dans une application. Notre rêve serait qu’après avoir conquis Bruxelles et la Belgique entière, notre application soit disponible dans un maximum de pays à travers le monde et qu’elle ait déjà contribué à améliorer la vie intime dans le monde entier. »

Projet Recycle par Atinuke Atilade, Selena Bellia et Sarah Quintana Martinez
Photo des élèves de l'ULB- Groupe Recycle
Equipe « Recycle »

« Recycle » est une application qui a pour objectif de faciliter et d’améliorer le tri à Bruxelles. Cette application permettra à ses utilisateurs d’identifier, via un code appliqué sur les produits, dans quelle poubelle ils peuvent jeter leurs déchets. En effet, ce code identifiera la matière du produit et désignera la poubelle adéquate pour le tri.

Les créateurs : « Nous avons été inspirés par les problèmes quotidiens auxquels les citoyens font face dans leur transition écologique. Le tri des déchets ménagers peut souvent être mal réalisé, y compris par les citoyens les plus motivés à recycler, par faute d’information adéquate ou complète. Le but de notre projet est d’accompagner ces citoyens de façon la plus simple possible pour que le tri devienne une habitude quotidienne. A part la collaboration avec les grandes entreprises pour mettre en place des codes à scanner sur les produits, nous aimerions inviter à participer sur ce projet les institutions environnementales publiques ou privées. Nous visons également une économie circulaire avec notre projet. »

Leur professeur Valentin Dirken conclut que pendant ce projet « l’implication et la motivation de mes étudiant(e)s d’envisager un projet en utilisant les 17 ODD étaient claires. J’ai voulu démontrer qu’avec une bonne idée et un peu d’informatique, ils pouvaient avoir un impact social. »

L’inclusion d’une organisation dans la série Benelux « SDGActors » du Centre régional d’information des Nations Unies (UNRIC) ne reflète en aucun cas les points de vue de UNRIC et n’implique pas son approbation.

 

Découvrez aussi :

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansLike
5,071FollowersFollow

Belgique et Luxembourg

2,869FansLike