A-Z Index

ELYX, ambassadeur des Nations Unies, ouvre son musée virtuel

A l’occasion de la Journée mondiale de la créativité et de l’innovation, l’ELYX MUSEUM, musée virtuel, ouvre exceptionnellement ses portes aux visiteurs pour 48 heures avant son inauguration officielle dans quelques semaines à l’occasion des dix ans de l’ambassadeur virtuel des Nations Unies.

Plusieurs façons d’accéder à ce monde fascinant : un casque de réalité virtuelle, un smartphone ou simplement un ordinateur. Trente personnes peuvent se rejoindre au même moment dans le musée, et échanger pendant la visite.

« Après plus d’un an de confinement et de privation des lieux culturels, de nouvelles expériences émergent autour des pratiques digitales. La réalité virtuelle qui se démocratise peu à peu depuis quelques années maintenant, est en train de connaître une croissance exponentielle », explique Yacine Aït Kaci, le « papa » d’ELYX.

Du carnet de croquis à la réalité augmentée

Le Musée ELYX raconte l’histoire incroyable et inspirante de ce petit personnage fait de quelques traits presque enfantins, qui non seulement prend vie et s’anime mais utilise son sourire et son langage universel pour faire avancer des causes universelles et cruciales, comme la lutte contre les changements climatiques ou les inégalités.

Né il y a dix ans, sous le stylo de son créateur Yacine Aït Kaci, ELYX s’est évadé des carnets de croquis pour rejoindre un univers à la fois réel et virtuel. Il y raconte le monde, parle de solidarité, d’empathie, de protection des peuples et de la planète.

En 2015, à l’occasion de la COP21, ELYX est devenu le premier ambassadeur virtuel des Nations Unies. Défenseur du multilatéralisme, il accompagne l’ONU dans ses campagnes de communication et propose de nombreux outils pour comprendre et mettre en œuvre les Objectifs de développement durable.

Une économie de l’immatériel

ELYX était au départ dessiné sur du papier puis incrusté dans des photos. Petit à petit avec les progrès technologiques, il a fait ses premiers pas dans la réalité avant de s’épanouir dans un monde nouveau, une autre dimension.

« Depuis bientôt 10 ans, ELYX explore les frontières poreuses d’une réalité hybride. Depuis un carnet, il s’incruste dans la photographie, puis s’y plonge directement, avant de traverser l’écran et d’habiter la réalité », raconte Yacine Aït Kaci.

Pour cet artiste dont le digital est tant une matière qu’un sujet, les nouvelles technologies sont une partie intégrante du monde de demain, un monde moins polluant, moins énergivore et plus inclusif.

« Cela représente dix ans d’un parcours artistique, technologique et d’engagement avec cette même idée : basculer peu à peu vers une culture et une économie de l’immatériel, pour un impact aussi nul sur l’environnement qu’abondant sur nos imaginaires ».

En janvier dernier, la Fondation ELYX sous l’égide de la Fondation FACE avait déjà présenté au public une prouesse technologique en organisant une exposition en réalité augmentée, intitulée « l’Assemblée nationale s’engage pour les Objectifs de développement durable » sur les grilles du Palais Bourbon.

Le lien pour la visite sera disponible le 20 avril à partir de 14H sur le site de l’ELYX MUSEUM ici.

Pour une meilleure expérience nous vous conseillons de vous connecter via votre téléphone plutôt que par ordinateur. 

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansLike
4,972FollowersFollow

Belgique et Luxembourg

2,869FansLike