A-Z Index

Invasion de l’Ukraine : « le moment le plus triste de mon mandat », dit le chef de l’ONU

Au moment où le Conseil de sécurité se réunissait dans la nuit du 23 au 24 février, le Président russe Vladimir Poutine a annoncé une « opération militaire » en Ukraine.

« C’est le moment le plus triste de mon mandat de Secrétaire général des Nations Unies. J’ai commencé cette réunion du Conseil de sécurité en m’adressant au Président Poutine et en lui disant du fond du cœur : empêchez vos troupes d’attaquer l’Ukraine, donnez une chance à la paix car trop de gens sont morts. Au cours de la réunion, le Président Poutine a annoncé une « opération militaire spéciale » dans le Donbass et a demandé aux troupes ukrainiennes de déposer les armes », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil de sécurité.

« Donc, dans les circonstances actuelles, je dois modifier mon appel. Je dois dire : Président Poutine, au nom de l’humanité, ramenez vos troupes en Russie. Au nom de l’humanité, ne permettons pas que commence en Europe ce qui pourrait être la pire guerre depuis le début du siècle, avec des conséquences non seulement dévastatrices pour l’Ukraine, non seulement tragiques pour la Fédération de Russie, mais avec un impact que nous ne pouvons même pas prévoir s’agissant des conséquences pour l’économie mondiale à un moment où nous sortons de la (pandémie de) COVID et où tant de pays en développement ont absolument besoin d’avoir de l’espace pour la reprise qui serait très, très difficile, avec les prix élevés du pétrole, avec l’arrêt des exportations de blé d’Ukraine et la hausse des taux d’intérêt causée par l’instabilité des marchés internationaux », a ajouté M. Guterres.

« Ce conflit doit cesser. Maintenant », a conclu le Secrétaire général devant la presse au siège de l’ONU à New York.

Situation extrêmement dangereuse

Mme DiCarlo, Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, a souligné que l’ONU ne pouvait vérifier aucune de ces informations. « Mais si ces évolutions se confirmaient, elles aggraveraient fortement une situation déjà extrêmement dangereuse », a-t-elle dit.

Elle a noté que les autorités ukrainiennes signalaient également une nouvelle cyberattaque à grande échelle visant plusieurs institutions étatiques et financières.

« Plus tôt dans la soirée, le Président Zelensky a appelé à la poursuite de la diplomatie. Par ailleurs, le Président Poutine a également parlé de sa volonté continue d’engager le dialogue. Nous encourageons de tels efforts, même à cette heure tardive », a déclaré Mme DiCarlo.

La cheffe des affaires politiques a précisé que le personnel de l’ONU restait sur le terrain pour apporter une aide humanitaire au peuple ukrainien.

« Nous ne pouvons pas prédire exactement ce qui se passera dans les heures et les jours à venir en Ukraine. Ce qui est clair, c’est le coût inacceptablement élevé – en souffrances humaines et en destruction – d’une escalade », a-t-elle conclu. « Le peuple ukrainien veut la paix. Je suis certaine que le peuple russe veut la paix. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que la paix prévale ».

Article original publié par ONU INFO 

 Fiche d’information sur l’Ukraine

Les Visages de l'ONU

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansLike
5,236FollowersFollow

Belgique et Luxembourg

2,869FansLike