Premier « Forum humanitaire européen » à Bruxelles

Le Forum humanitaire européen a démarré ce lundi 21 mars à Bruxelles : « l’endroit idéal pour remercier les Européens d’avoir ouvert leur cœur et leur maison à ceux qui fuient la guerre en Ukraine ». 

Ce tout premier Forum du genre réunit des responsables politiques, des partenaires humanitaires et des parties prenantes pour un dialogue sur la politique et la stratégie humanitaires. Débuté le lundi 21 mars à Bruxelles, il se poursuit jusqu’au mercredi 23 mars dans un format hybride.

Les fonds, agences et programmes des Nations Unies participent au Forum qui est organisé par la Commission européenne et la France, dans le cadre de sa présidence du Conseil de l’Union européenne.

Des besoins humanitaires sans précédents 

Le Forum identifiera des solutions et des actions à prendre afin de répondre aux exigences et contraintes sans précédents auxquelles sont confrontés autant les acteurs que les bénéficiaires de l’aide humanitaire.

« Alors que les besoins humanitaires augmentent, l’écart entre les besoins et les ressources disponibles se creuse », a déclaré Janez Lenarčič, Commissaire européen chargé de la gestion des crises, lors de l’ouverture de la conférence.

Ce Forum est « l’endroit idéal pour remercier les Européens d’avoir ouvert leur cœur et leur maison à ceux qui fuient la guerre en Ukraine », a écrit sur Twitter Kelly Clements, Haut-Commissaire adjointe au HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés. Plus de 3,5 millions de réfugiés ont fui l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe.

Lundi, les sessions du Forum comprenaient des discussions sur la protection contre la violence sexiste dans les situations d’urgence, les solutions aux déplacements internes et le changement climatique.

« Le message clé d’aujourd’hui est l’opportunité. En travaillant ensemble, nous pouvons faire une différence durable entre la vie et la mort pour les enfants vulnérables du monde entier », a déclaré Karin Hulshof, Directrice générale adjointe de l’UNICEF chargée des partenariats, qui s’est exprimée lors d’une session sur la lutte contre la famine.

Mardi et mercredi, des sessions sont organisées sur des sujets tels que l’éducation dans les contextes de conflit, les solutions naturelles au changement climatique ainsi que la santé mentale et le soutien psychosocial dans les situations humanitaires.

Pour plus d’informations :

Derniers articles

France et Monaco

4,482FansJ'aime
5,379SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

3,226FansJ'aime