A-Z Index

Un groupe de radios belge s’engage pour les Objectifs de développement durable

La radio, ressource d’information essentielle et fiable, est mise à l’honneur ce 13 février à l’occasion de la Journée mondiale de la radio, consacrée au thème de « Radio et Confiance ».

Cette semaine, NGroup, un groupe média privé de radios en Belgique francophone, est devenu l’un des premiers groupes radio européens à rejoindre le « SDG Media Compact », une alliance de plus de 200 membres de réseaux de médias actifs pour promouvoir les 17 Objectifs du développement durable (ODD).

Une alliance visant deux milliards de personnes

Initié par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, le SDG Media Compact couvre 160 pays avec une audience combinée d’environ deux milliards de personnes dans le monde. L’alliance a pour but de mobiliser et inspirer les médias à utiliser leurs ressources et talents pour amplifier et accélérer les progrès vers la réalisation des ODD.

NGroup, avec ses marques Nostalgie, Nostalgie+, NRJ et Chérie, occupe une place importante sur le marché de la radio en Belgique, avec plus de 1,5 million d’auditeurs en moyenne par semaine en 2020.

« Grâce à la radio, et à l’intégration de groupes comme NGroup dans le SDG Media Compact, le message des Nations Unies peut atteindre un public plus large, jeune et diversifié. J’espère que cela peut inspirer d’autres groupes de médias à rejoindre cette initiative et promouvoir largement les 17 Objectifs de développement durable », explique Caroline Petit, directrice a.i du Centre régional d’information des Nations Unies (UNRIC).

Vers un avenir plus durable

NGroup a décidé d’aligner sa culture d’entreprise dans l’esprit des ODD, et a élargi sa programmation à des sujets qui couvrent les objectifs.

NRJ-emission-studio-radio
© Jonathan Godin

« Les ODD nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils sont des lignes directrices essentielles pour les actions à mener par les particuliers mais aussi par les entreprises », explique Géraldine Deleuse, directrice de la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) à NGroup.

La rubrique « Y a de l’idée » sur Nostalgie, par exemple, met à l’honneur, depuis 2013, des initiatives citoyennes qui font bouger les lignes. Sur la chaîne NRJ, la rubrique « 60 secondes climat » avec Adelaïde Charlier, cofondatrice du mouvement « Youth For Climate » en Belgique, couvre des thématiques liées à l’urgence climatique.

NGroup a également créé l’opération « 100 minutes pour changer le monde », qui permet à des associations (œuvrant dans des domaines tels que l’enfance défavorisée, l’aide aux personnes âgées et aux personnes handicapées) de bénéficier de 100 minutes de publicité sur ses quatre antennes.

« L’objectif est de relayer au mieux les initiatives contribuant à un monde meilleur. Nos équipes sont sensibilisées depuis de nombreuses années à cette démarche », explique Géraldine Deleuse.

Les ODD au cœur de l’entreprise

NRJ-studio-locaux
© NRJ

En interne, un tiers du personnel de NGroup se réunit dans des groupes de travail sur base volontaire pour travailler sur certains objectifs : Pas de pauvreté (ODD 1) ; Faim « zéro » (ODD 2) ; Bonne santé et bien-être (ODD 3) ; Education de qualité (ODD 4) et Consommation et production responsables (ODD 12).

A long terme, le groupe travaille, par exemple, sur la mise en place d’une charte de durabilité pour ses fournisseurs et partenaires.

Démystifiant les ODD pour ses auditeurs

Les événements mondiaux récents et la pandémie de la Covid-19 ont érodé la confiance dans les médias, alimentée par la circulation de fausses informations qui se répandent rapidement sur les réseaux sociaux. Néanmoins, des nombreux citoyens, surtout en Europe, accordent toujours une plus grande confiance à la radio qu’à tout autre média.

« La radio est singulière. C’est un média de masse mais qui n’est finalement pas perçu comme tel. C’est plutôt un compagnon proche, presqu’intime, qui accompagne et informe ses auditeurs en direct en donc sans filtre », nous explique Kim Beyns, directeur des opérations chez NGroup.

Grâce à cette proximité, la radio peut contribuer à intégrer les ODD dans le quotidien de ses auditeurs en les rendant accessibles, concrets et utiles dans la vie de chacun.

« Chaque action individuelle peut contribuer à adopter de nouvelles attitudes, à changer les mentalités et à mettre en place un ou plusieurs objectifs pour améliorer le vivre ensemble, la paix et le respect de notre planète », conclut Caroline Petit.

Lisez aussi :

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansJ'aime
5,311SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,869FansJ'aime