A-Z Index

Année de la jeunesse : les scouts apportent leur contribution au développement durable

Le scoutisme, l’un des plus grands mouvements de jeunesse au monde, ouvre la voie avec son engagement en faveur de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et son esprit de volontariat et de solidarité. Il s’investit d’autant plus pendant cette année 2022 déclarée par l’Union européenne, année de la jeunesse.

Créer un monde meilleur

La vie et les aspirations des jeunes ont été bouleversées par la pandémie de la Covid-19, qui a eu des répercussions sur l’éducation, l’emploi et le bien-être mental. L’Année européenne de la jeunesse vise à mettre les jeunes à l’honneur et à les impliquer dans la construction d’un avenir meilleur, plus vert, plus inclusif et numérique.

« L’Année européenne de la jeunesse doit représenter une vraie opportunité pour tous les jeunes européens pour participer au niveau de l’Union européenne, au niveau national, régional et local et devenir des agents de changement essentiels dans la société », déclare Michele Turzi de l’Organisation mondiale du mouvement scout.

Comptant plus de 50 millions de membres dans le monde, dont plus de 175 000 en Belgique, 125 000 en France et 5275 au Luxembourg, le mouvement scout permet aux jeunes de créer un changement positif.

Il prévoit d’apporter la plus grande contribution coordonnée de jeunes au monde à la réalisation des ODD d’ici 2030, notamment en œuvrant pour mettre fin à la pauvreté, réduire les inégalités et inspirer des actions de lutte contre les changements climatiques.

« Les ODD ne peuvent pas être atteints sans la contribution des jeunes, et la mission du scoutisme est de les éduquer à comment construire un monde meilleur », ajoute Michele Turzi.

Deux milliards d’heures de service communautaire en faveur du développement durable ont déjà été accomplies, indique le mouvement scout, marquant ainsi la moitié de son engagement à contribuer à quatre milliards d’heures d’ici 2030.

© Scouting Nederland

Apprendre par la pratique

Dès l’âge de six ans, les garçons et les filles peuvent rejoindre des unités scoutes locales pour jouer, se faire des amis et apprendre des valeurs importantes.

« Les valeurs primordiales qu’un scout doit défendre sont le respect des autres, de soi et de l’environnement, la solidarité et l’entraide », explique Morgane Van Hemelryck, une cheffe scoute de 24 ans de l’unité de Lillois-Witterzee en Wallonie, en Belgique.

« Pour moi, ces valeurs sont l’indépendance, l’engagement, l’amitié et la charité », ajoute Rhode Demuynck, 21 ans, chef de l’unité scoute Gullegem-Moorsele en Flandre.

Ces valeurs sont en accord avec plusieurs des ODD, et de nombreuses activités du scoutisme sont centrées sur ces objectifs.

Les scouts ont également mis en place la plateforme en ligne « Scouts pour les ODD », où les scouts du monde entier peuvent inspirer les autres en présentant leurs projets réalisés dans le cadre des ODD.

Respect de la nature et de l’environnement

Le respect de l’environnement et la protection de la planète sont des éléments essentiels de la vie scoute, en lien avec les ODD liés au climat. Les membres scouts organisent la plupart de leurs activités en plein air, en jouant à des jeux et en campant sous des tentes.

« L’une de nos règles est de toujours laisser les sites dans l’état où nous les avons trouvés. L’idée est donc vraiment de vivre dans la nature sans l’abîmer ou la détruire », explique Vicky Pundel, membre active du groupe GREEN au sein de la Fédération nationale des éclaireurs et éclaireuses, l’une des trois fédérations scoutes du Luxembourg. « Nous pensons qu’il est très important de permettre aux enfants d’avoir un contact profond avec la nature, afin qu’ils apprennent à la respecter », ajoute-t-elle.

Pour les unités locales, cela signifie l’organisation de camps végétariens et sans déchets, le nettoyage des forêts et la plantation d’arbres. Les gestes quotidiens comprennent le tri et le recyclage des déchets, l’achat de produits locaux, ainsi que l’extinction des lumières et du chauffage lorsqu’on quitte un bâtiment.

Au niveau mondial, un label de qualité (appelé SCENES) a été développé pour les camps scouts qui se trouvent dans un environnement naturel, sont gérés de manière durable et proposent des activités sur la durabilité et la nature aux campeurs. Aux Pays-Bas, qui comptent cinq camps de ce type, l’unité scoute de Borger, dans la province néerlandaise de Drenthe, tente d’organiser des nettoyages qui soient également amusants.

« Il y a eu un concours de selfie pour voir qui prenait le selfie de groupe le plus drôle, le plus fou ou le plus beau pendant l’action de nettoyage », explique Sophie van Rossem, cheffe scoute de Borger.

© Scouting Nederland

Tout le monde est le bienvenu

L’inclusion est également un principe fondamental du scoutisme. Les prix d’adhésion à une unité scoute sont maintenus bas et un soutien existe pour les personnes en situation financière difficile.

« Tout le monde est le bienvenu dans le scoutisme, indépendamment de l’origine, du sexe, de la préférence sexuelle ou du handicap. Dans les conversations avec les jeunes membres, nous entendons que l’une des valeurs les plus importantes pour eux est que tout le monde peut participer et que l’on peut être soi-même », déclare Fedde Boersma, directeur de Scouting au Pays-Bas. Les activités sont organisées autour de thèmes tels que les enfants en situation de pauvreté, les droits des LGBTIQ+ et la vie avec un handicap.

« Cuisiner ensemble sur un camp ou dormir sous une tente favorisent la cohérence et la vie en communauté, mais aussi la convivialité et le respect d’opinions différentes », explique Luc Krier, responsable de l’unité scoute les « Caper Piwitschen » au Luxembourg.

Une solidarité mondiale

Le scoutisme ne rassemble pas seulement les jeunes au niveau local ou national, mais aussi au niveau international.

Des dizaines de milliers de jeunes membres de pays du monde entier se réunissent tous les quatre ans lors du Jamboree Scout Mondial. Organisé à chaque fois dans un lieu différent, cet événement éducatif de 10 jours promeut la paix et la compréhension, ainsi que l’amitié.

Un JotaJoti (un Jamboree à la radio et sur Internet) a également lieu chaque année en octobre et rassemble plus de deux millions de scouts de plus de 171 pays.

« Les jeunes sont l’avenir de cette planète », déclare la Luxembourgeoise Vicky Pundel. « Il est donc vraiment important pour nous, en tant que scouts, de changer notre monde pour un monde meilleur ».

Plus d’informations :

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansJ'aime
5,353SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,869FansJ'aime