A-Z Index

Journées européennes du développement : la jeunesse favorable à la décroissance

Réunis dans le cadre des Journées européennes du développement (JED), de jeunes européens ont fait une série de recommandations à l’Union européenne (UE) et à l’ONU prônant notamment la décroissance.

Cette rencontre était organisée autour du Global Gateway, nouvelle stratégie européenne qui verra l’UE investir dans le numérique, le climat et l’énergie, les transports, la santé, l’éducation et la recherche.

Les jeunes, dont des représentants des jeunes leaders des JED de cette année, ont exprimé leurs attentes et leurs demandes dans chacun de ces domaines à l’UE et à l’ONU, institutions multilatérales majeures ayant un impact sur le développement durable dans le monde.

Climat et énergie

La décroissance, qui est la transition vers une économie avec moins de production et de consommation, était l’une des principales recommandations du groupe axé sur le climat et l’énergie. Ils ont également appelé à une plus grande participation et intégration des jeunes et des communautés vulnérables.

« La création d’un nouveau contrat social permettrait à nous, les jeunes, de rejoindre la discussion de manière plus systématique », a déclaré Sevim Aktas au nom du groupe qui a discuté ce sujet.  

Le numérique

La réglementation des réseaux sociaux, en particulier avec la montée de la désinformation, du cyberharcèlement et des discours de haine, était une priorité essentielle pour les participants.

Ils ont appelé à la création d’espaces en ligne sécurisés pour les jeunes. Les institutions gouvernementales devraient renforcer leur transition numérique, afin de garantir une plus grande accessibilité et efficacité dans le secteur public. La culture numérique devrait également être intégrée dans les programmes scolaires.

« Nous voulons que les gouvernements nationaux s’assurent que les technologies numériques soient utilisées afin que ceux qui n’y aient pas accès soient mieux équipés pour suivre des programmes éducatifs », a résumé la participante Athéna Vassilopoulos pendant la discussion en ligne.

Transports

Une mobilité sûre, écologique et accessible sont les trois domaines fondamentaux qui devraient être pris en compte dans toute politique environnementale liée aux transports, selon le groupe en charge des transports durables.

« Nous voulons que les décideurs politiques donnent la priorité aux émissions (de gaz à effet de serre) d’aujourd’hui plutôt qu’à celles de demain. Chaque outil de tarification, chaque système de taxation doit être plus lourd », a déclaré Giovanni Pintor, jeune leader des JED d’Italie et de Suisse.

Un modèle de gouvernance rural-urbain devrait inclure les jeunes et les communautés marginalisées dans le processus décisionnel des municipalités et des zones environnantes, et les moyens de subsistance dans les zones rurales devraient être encouragées, a ajouté le groupe.

« Nous voulons aussi que les infrastructures des villes deviennent plus vertes », a déclaré Katharina Polomska, la jeune leader des JED du Chili et de la Slovaquie.

Santé 

En ce qui concerne la santé, les participants ont souligné que les défis ne sont pas liés à un pays ou à une région mais qu’ils ont plutôt une perspective mondiale.

L’amélioration des capacités et de la résilience des chaînes d’approvisionnement en vaccins, traitements et médicaments dans les pays les plus vulnérables figure parmi leurs recommandations, de même que la levée des droits de propriété intellectuelle et des brevets pour faciliter leur fabrication. Ils ont plaidé pour l’accès à l’information, au conseil et à l’aide médicale en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs.

Education et recherche

Une plus grande équité est nécessaire dans l’éducation, avec une plus grande sensibilisation aux projets éducatifs qui donnent accès à une éducation de qualité pour tous.

« D’avantage de bourses devraient être accordées aux groupes vulnérables, car cela peut aider à équilibrer l’inégalité que nous avons dans l’éducation », a déclaré le participant David Joseph.

Il convient également d’accroître les investissements dans la recherche menée par les jeunes, dans l’enseignement supérieur et dans les infrastructures de TIC. Les compétences essentielles dont les jeunes ont besoin pour décrocher un emploi doivent être définies de manière plus précise. Le groupe a également appelé à lutter contre la corruption dans l’éducation.

Année européenne de la jeunesse

Les jeunes leaders européens prennent la parole au nom de la jeunesse

Dans son allocution virtuelle lors de l’événement jeunesse aux JED, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, Amina J. Mohammed, a déclaré qu’elle était reconnaissante du travail accompli par les jeunes pour relever les défis mondiaux et contribuer à la réalisation des ODD.

« 2022 est l’Année européenne de la jeunesse, et la vision de la jeunesse est essentielle pour construire un avenir plus vert et plus inclusif, ne laissant personne de côté », a-t-elle déclaré.

L’ONU s’efforce de renforcer son travail avec et pour les jeunes, en s’appuyant sur la stratégie de l’ONU pour la jeunesse. Elles encouragent également les jeunes à contribuer à la réussite du sommet de l’ONU sur la transformation de l’éducation qui se tiendra cette année.

« Malgré tous les défis auxquels les jeunes sont confrontés, ils ont persisté et exigent des actions. Nous reconnaissons leur travail acharné et, plus que jamais, nous avons besoin de leur voix. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire la transition vers un monde plus pacifique, plus durable et plus égalitaire », a conclu Amina J. Mohammed.

Plus d’information

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansJ'aime
5,251SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,869FansJ'aime