A-Z Index

Post COVID-19 : les Français de plus en plus sensibles au développement durable

Pendant la période de confinement, environ un tiers des Français ont changé leur comportement notamment dans leurs habitudes de consommation dans un sens plus favorable au développement durable, selon une enquête menée par l’Association 4D et l’institut Harris.

Cette enquête menée auprès d’un échantillon représentatif de 1042 personnes montre que les Français connaissent mieux les Objectifs de développement durable (ODD). Ils étaient en effet à peine 7% l’an dernier à savoir précisément ce que sont les ODD contre 15% cette année.

La proportion de personnes qui en avaient entendu parler mais ne savaient pas ce que c’était exactement a diminué. En revanche la part de ceux qui ne les connaissent pas du tout est restée stable, autour de 47%.

Consommation, santé et climat

Pendant le confinement, sur les personnes interrogées :

  • 38 % ont fait plus attention à l’origine des produits qu’ils consomment ;
  • 34 % à leur santé (repos, qualité de l’air, sport) ;
  • 31 % à leur consommation en général (en limitant leur consommation, achetant en seconde main ou moins de plastique) ;
  • 29 % à leur production de déchets ;
  • 28 % à leur impact sur le climat ;
  • 23 % aux inégalités dans la société.

Plus de 30% déclarent également qu’ils continueront à prêter plus d’attention à leur façon de consommer, au climat et leur santé. La proportion est plus importante encore chez les moins de 35 ans.

Près de six Français sur 10 déclarent qu’ils feront plus attention à l’avenir qu’aujourd’hui sur au moins un aspect de leur mode de vie et 31% sont prêts à poursuivre ces changements sur au moins cinq de leurs habitudes.

« Les changements opérés ont été de loin plus favorables au développement durable que l’inverse », indique l’analyse de ce sondage.

Les ODD sont un impératif (Macron)

« Cette crise sanitaire, économique, sociale nous ramène à l’essentiel. Notre démarche s’inscrit dans cette veine. Aller au plus concret de ce qu’est la réalité des gens lorsque l’on parle de changement, relier ces besoins aux impacts positifs pour les transitions écologiques. Les transformations pour les modes de vie vont devoir se faire sur fond de post-crise inédite par sa sévérité et son amplitude », estime Vaia Tuuhia déléguée générale de l’Asso 4D.

Fin mai, le président français, Emmanuel Macron, a estimé lors d’une réunion de haut niveau des Nations Unies, qu’atteindre les Objectifs de développement durable était un « impératif ». La France s’est dotée en septembre dernier d’une « feuille de route » pour la mise en œuvre des ODD.

Intégralité de cette enquête 4D/Harris à retrouver ici

 

 

Derniers articles

Expert de l’ONU sur la pauvreté : « La priorité doit aller à...

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'Homme et l’extrême...

COVID-19 : crise sans précédent du système éducatif mondial

La pandémie de COVID-19 a causé la plus importante crise du système éducatif touchant...

UNWRA: Contribution de 20 millions d’Euros de la France

La France a versé en juillet une contribution de 6 millions d'euros à l'agence...

Brèves : lettre d’information numéro 30

Retrouvez l'essentiel de l'actualité ONU en Europe dans notre lettre d'information hebdomadaire en français « Brèves : l’actualité onusienne en Europe. L'ONU et la Belgique, la France, le Luxembourg, Monaco, l’Union européenne ».

Le multilatéralisme est « indispensable » dans la lutte...

La traite des êtres humains touche un grand nombre de personnes à travers le...

France et Monaco

4,202FansJ'aime
4,128SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,607FansJ'aime